Carmelo Ezpeleta est le patron du promoteur des Grands Prix Dorna. En cette fin novembre, il peut contempler l’immensité d’une œuvre accomplie en un peu plus de quatre mois et qui est un Championnat du Monde en pleine pandémie. Un tour de force qui n’était pas évident dès le début de cette année, avec un paddock percuté de plein fouet par la COVID-19 et son confinement économiquement meurtrier. Mais l’Espagnol ne s’est jamais dépareillé de sa bonhomie et il a fait passer le cap de la tempête à ses troupes. Il fait le bilan et parle de 2021…

Certains n’y croyaient plus à l’image d’un Paolo Ciabatti de chez Ducati qui déprimait au point d’insister sur la perspective d’une année blanche. Entendez par là, sans la moindre compétition. Une euthanasie pour le paddock des Grands Prix moto qui peut se féliciter d’avoir eu Carmelo Ezpeleta aux commandes. Il a établi un plan de sauvegarde économique, il a refait un calendrier, et il s’est lancé dès que le coronavirus s’est un peu calmé, pour finir juste avant qu’il ne reprenne de la virulence.

Il y a eu 14 Grands Prix en Europe et des Champion du Monde, et, en 2021, il est prévu 18 courses, même au-delà des mers. Carmelo Ezpeleta fait ainsi le bilan de cette année de tous les dangers : « je ne fais pas ça d’habitude, mais cette année je donne à tout le monde un 10. Ce championnat mérite un 10. Ce fut une année exceptionnelle et cette note va au comportement des circuits, des équipes, des pilotes … »

Ezpeleta « ce que Mir a dit à propos de la peur était réel »

« Nous avons eu un très faible nombre de positifs en COVID-19 par rapport au nombre de tests que nous avons effectués, qui ont été environ 25 000 avec environ 30 positifs » ajoute le patron de Dorna. « J’ai vu l’inquiétude sur les visages des gens ces mois-ci de ne pas l’attraper. Ce que Mir a dit est vrai, il y avait de la peur à perdre le titre à cause de ça. J’ai vu des gens très conscients et en dehors d’ici, nous avons eu des cas que nous avons isolés ».

Les bases de 2021 ont été lancée, mais la pandémie est toujours déclarée… « Je pense que nous ferons au moins 18 courses en 2021 et qu’elles auront lieu aux dates prévues, afin d’offrir un spectacle consolidé de mars à novembre » assure quand même Ezpeleta. « Je ne pense pas que l’année prochaine sera comme ça, car le vaccin est en route. Je pense que cela commencera de la même manière, mais ensuite cela s’améliorera si une autre catastrophe ne se produit pas, ce qui ne peut être exclu. Le championnat de l’année prochaine sera bien plus normal que celui-ci ».



Tous les articles sur les Pilotes : Joan Mir

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team