Avec six pole positions, sept podiums et une place de cinquième au championnat, Fabio Quartararo a réussi son entrée en MotoGP l’an dernier. Tellement d’ailleurs que Yamaha n’a pas tardé à lui mettre le grappin dessus en lui faisant signer un contrat officiel avec une place dans le team usine dès 2021. Reste que tout aurait été parfait si ce parcours probant avait été ponctué par une victoire. Une cerise sur le gâteau que le taulier Marc Márquez lui a dénié. Une expérience acquise par le Français qui lui laisse entrevoir d’autres scénarios en 2020, en course…

Marc Márquez a prévenu : Fabio Quartararo sera son poil à gratter en MotoGP cette année. L’an dernier, le Français l’avait déjà démangé, mais il a maintenant acquis en expérience. Ce qui veut dire qu’il sera plus difficile à contenir. Le pilote Honda de 27 ans sait que son homologue Yamaha de 21 ans est un sérieux client. Même pour lui.

L’expérience est le maître-mot dans cette évaluation, et « El Diablo » le reprend à son compte. A la question posée sur le fait de savoir s’il se considère comme un meilleur pilote aujourd’hui, il répond : « je dirais oui. Surtout, je remarque que j’ai plus d’expérience. J’ai également passé de bons moments en début d’année, mais si vous m’aviez demandé comment je l’avais fait, il m’aurait été beaucoup plus difficile de répondre. Maintenant, je peux expliquer pourquoi et comment je fais les temps. »

« J’ai aussi appris à jouer avec les cartographies et à gérer le rythme de course » précise-t-il… « Je pense que j’ai beaucoup mûri au cours de la dernière saison, j’ai beaucoup appris sur la moto et j’ai également été plus professionnel. Et cela m’a aidé à être non seulement un meilleur pilote, mais aussi une meilleure personne. »

“Je suis un meilleur pilote mais aussi une meilleure personne”

L’année dernière, il avait mentionné le fait de consulter un psychologue du sport, une démarche qui l’a aidé. Il explique : « j’ai commencé à le faire en mai 2018 … J’y suis allé parce que je me mettais en colère très rapidement quand les choses n’allaient pas bien pour moi. Il m’a donné des conseils pour faire des exercices si je réalisais que je me mettais en colère. »

« Je peux dire que cela m’a aidé car je ne me suis jamais mis en colère aux essais la saison dernière. J’étais calme le week-end de course… Bien sûr, après une course, je me suis un peu mis en colère, mais jamais parce que je pensais que quelque chose avait mal tourné. Au contraire, parce que je pensais à ce que j’avais fait de mal » assure le tricolore.

Fabio Quartararo termine sur ses duels avec Marc Márquez, à chaque fois perdus. Mais en 2020, si certains devaient se reproduire au même endroit, il assure que l’épilogue pourrait être différent… « Peut-être pas à Misano. Mais à Buriram… Avec l’expérience que j’ai maintenant, je serais plus proche » conclut le pilote Yamaha sur Speedweek.com à Manuel Pecino. Fabio Quartararo a aussi gagné en assurance.

 



Tous les articles sur les Pilotes : Fabio Quartararo, Marc Marquez

Tous les articles sur les Teams : Petronas Yamaha Sepang Racing Team