Fabio Quartararo piaffe d’impatience de retrouver le guidon d’une Yamaha qui, si elle est toujours aux couleurs de Petronas, sera d’un niveau différent de celle qu’il avait en 2019. Le Français aura en effet une M1 de toute dernière génération, du niveau de celle mise à disposition des pilotes d’usine, un team officiel qu’il rejoindra d’ailleurs en 2021. Dans un entretien sur motogp.com, il fait une comparaison entre les deux modèles avec une confidence sur son opération subie durant la saison passée…

Fabio Quartararo s’est livré à l’exercice « Zwift » mis en ligne par le site officiel motogp.com et au cours duquel un échange a lieu entre l’ancien cycliste professionnel Mark Cavendish et les pilotes de Grand Prix. Une conversation au cours de laquelle le Français s’est réjouit d’une nouvelle monture fournie par l’usine Yamaha : « c’est beaucoup mieux et encore, je n’ai roulé que cinq jours dessus. Sans compter que je n’avais pas l’ultime moteur, mais on pouvait déjà sentir une grande différence », indique Fabio qui ajoute : « J’étais rapide… Et pas seulement sur un tour ! »

Un rythme à la Lorenzo de la grande époque

« À vrai dire, mon rythme était assez bon. J’ai réussi à aligner 20 tours en une demi-seconde, j’étais ultra-régulier et c’est ce qui importe le plus. » Des propos qui faisaient réagir Mark Cavendish, connaisseur des Grands Prix : « Comme Jorge Lorenzo en son temps ?! » « Oui. C’est vrai que c’était le point fort de Jorge », a répondu le représentant du team Petronas Yamaha SRT. « Sur une course, il était toujours dans le même dixième. »

Le champion du deux roues sans moteur a aussi fait mention des cicatrices sur les avant-bras de celui qui a fini dans le top 5 d’un championnat MotoGP qu’il découvrait seulement. « Ah ça ? Ça peut grandement changer tes résultats » précise Fabio, en référence à cette opération du syndrome des loges subie il y a quelques mois. « En Italie, je ne pouvais ni accélérer, ni freiner correctement. Habituellement, je n’ai besoin que d’un doigt. Là, j’étais obligé d’en utiliser quatre. » Une intervention chirurgicale qu’il a bien eu raison d’effectuer puisqu’à peine dix jours plus tard, il inscrivait son premier podium en MotoGP. Six autres allaient suivre !



Tous les articles sur les Pilotes : Fabio Quartararo

Tous les articles sur les Teams : Petronas Yamaha Sepang Racing Team