Fabio Quartararo l’a clamé haut et fort : ce confinement le rend fou ! Et cependant, il sait qu’il est nécessaire en ces temps placés sous le joug d’un coronavirus qui impose sa loi sur toute la planète. Près de deux milliards d’êtres humains sont contraints de rester à la maison. Mais il faudra en passer par là pour, ensuite, retrouver l’air frais et une vie à peu près normale. Reste que cette saison MotoGP, qui n’a pas pu être lancée, sera inédite et bien différente de celle escomptée. Le Français n’a pas fait une croix dessus, bien au contraire. Cependant, lorsqu’il égraine les pistes sur lesquelles il se sent fort, on ne peut qu’avoir des regrets…

Fabio Quartararo est convaincu que, cette année, même courte et concentrée, peut-être l’opportunité d’un titre mondial. Un défi lancé, aussi, à ses collègues Yamaha, au sein du team officiel, alors que lui est dans une équipe satellite. Qui sera néanmoins dotée d’une M1 de dernier cri. Alors il attend la compétition avec impatience : « pour moi, l’important est de faire le plus de courses possibles pour que le championnat soit valide. Si nous devons faire 15 courses d’affilée, on les fera et c’est aussi bien si elles sont à huis clos. Ce sera dommage pour les fans, mais ils verront les courses à la télévision. »

La volonté d’aller au combat est d’autant plus forte qu’il se sait bien préparé pour le livrer : « après les tests au Qatar, j’étais vraiment satisfait. C’était le moment où je me sentais mieux avec la Yamaha M1. Nous avons eu six jours avec la nouvelle moto et avec un moteur qui n’était pas 100% neuf. J’ai donc pensé qu’au début de championnat, où nous aurions tous commencé avec un moteur avec zéro kilomètre, j’aurais pu être l’un des protagonistes. Mon rythme était incroyable et je pouvais me battre pour le podium. »

Mais on connait la suite… Des regrets qui s’exacerbent lorsque le tricolore parle des pistes où il pense être le plus en mesure de rafler la mise : « l’année dernière, j’ai été rapide partout, j’imagine qu’au Qatar, cela aurait pu être le bon endroit, mais aussi Jerez, Le Mans, Barcelone et Assen. » Or le Qatar a été annulé alors que tant les courses de Jerez, Le Mans que Barcelone sont dans le doute…

 


Tous les articles sur les Pilotes : Fabio Quartararo

Tous les articles sur les Teams : Petronas Yamaha Sepang Racing Team