Le retour en Europe du championnat du monde MotoGP, qui a eu lieu au Portugal, a impliqué le retour des hospitalités des teams dans le paddock.

Les hospitalités sont les endroits où les équipes se restaurent, mais aussi où elles reçoivent leurs invités. La crise sanitaire ayant temporairement interdit le paddock à ces derniers, les hospitalités avaient été réduites en nombre et en taille, mais cette période semble révolue. On note d’ailleurs qu’à partir du Grand Prix de France au Mans, les obligations de pass sanitaire ont disparu, tout comme les test PCR jadis nécessaires, et même le port du masque dans les endroits fermés n’est plus obligatoire (seuls les Japonais les portent encore). Les hospitalités sont donc de retour.

Parmi celles-ci, certaines sont connues depuis des années et il semble qu’après des années de croissance, on ait atteint l’apogée des dimensions. Certaines ont donc fait leur apparition à Portimão, à l’image de Mooney VR46, alors que d’autres ont été réduites en taille, comme chez Tech3 où tout le monde mange chez Red Bull KTM.

Mais au Mans, c’est justement la nouveauté, puisque l’immense hospitalité autrichienne en bois, qui nécessite plus d’une douzaine de camions pour être transportée et requiert presque une semaine de travail pour être montée (et autant pour être démontée), l’immense hospitalité autrichienne en bois donc, a été remplacée par un modèle légèrement plus petit entièrement revêtu… d’ardoise ! Décidément, Mattighofen fait dans « l’écologie »…

Cette hospitalité devrait alterner avec celle en bois, en particulier lors des courses consécutives.