Chez Ducati, c’est une période sensible qui s’ouvre dont le point d’orgue pourrait être le soir du Grand Prix de Catalogne. Entre-temps, il y aura eu le délicat rendez-vous à la maison au Mugello où toute prestation décevante face au couple Márquez-Honda sera à proscrire. En interne, des décisions seront prises sur les cas Petrucci et Miller, en concurrence pour le poste d’équipier de Dovizioso. Pendant ce temps, le team Pramac et le manager d’Álex Márquez sont en discussion. De fait, tout mouvement et toute parole dans un tel contexte sont regardés à deux fois. Si bien que la dernière sortie du directeur de l’équipe Pramac, Francesco Guidotti sur son pilote Jack Miller n’est pas passée inaperçue…

C’est de notoriété publique : Jack Miller a l’ambition d’être le pilote de l’équipe d’usine Mission Winnow Ducati. Il veut clairement bouter Danilo Petrucci de son poste actuel de coéquipier d’Andrea Dovizioso.

Le directeur de l’équipe Pramac, Francesco Guidotti, a déclaré que Miller avait sans doute l’opportunité d’arriver à ses fins car il était le meilleur pilote des équipes satellites à ce stade du championnat. Cela étant, ce paramètre n’est pas suffisant pour le même Guidotti qui met sur la place publique les faiblesses qu’il a constatées au sujet de son pilote australien.

Guidotti voit ainsi Miller comme encore carrément immature pour être en mesure de se battre au sommet durant l’ensemble d’une saison de MotoGP. “Jackass”, surnom de Miller, est considéré par son responsable comme faisant encore trop d’erreurs qu’il pourrait éviter avec plus de discernement. Un jugement qui doit être l’apanage de tout pilote qui rêve de devenir champion.

« Nous serions heureux de confirmer que Miller est le meilleur pilote satellite. Il peut y prétendre, mais pour le championnat, il est encore un peu immature. J’ai vu deux ou trois fois qu’il se battait pour la position de leader et il commettait des erreurs qu’il aurait pu éviter. Ce n’est pas une question de style de pilotage » a déclaré Guidotti sur le site officiel MotoGP.

« Ce sont des choses qui s’apprennent en roulant régulièrement dans le paquet de tête. Pour remporter le championnat du monde, ce type d’évaluation doit être en vous » a-t-il poursuivi. Si Miller parvient à minimiser les erreurs commises lors de chaque course, le pilote australien aura une grande chance de concurrencer Petrucci. Cependant, Petrucci, qui n’a été engagé que pour une saison par Ducati, ne se laisserait évidemment pas faire. L’Italien tentera désespérément d’obtenir le meilleur résultat possible lors de chaque course, de sorte qu’il obtienne une prolongation de son contrat Ducati avant la fin de la saison.

Paolo Ciabatti a déjà précisé à ce sujet qu’une tendance forte sortira au soir du Grand Prix de Catalogne. Selon le même Guidotti, Pramac serait ravi de garder Jack Miller, mais ce dernier fait d’un statut de pilote dans un team usine sa priorité. Pendant ce temps, d’autres tractations ont cours…

Tous les articles sur les Pilotes : Jack Miller

Tous les articles sur les Teams : Alma Pramac