C’est un des impératifs imposés par la nouvelle génération. Il y a ainsi le contact entre les motos en pleine bataille sur la piste, mais il y a aussi la chute qu’il faut à présent plus assumer qu’éviter. Une philosophie d’ensemble amené par un certain Marc Márquez et dont la relève veut s’inspirer. Ainsi Franco Morbidelli, pourtant sorti des cours de la VR46 Académie, mais dont les recettes sur la piste de L’Espagnol sont loin de laisser indifférent…

Champion du Monde Moto2 en titre, Franco Morbidelli arrive cette année en MotoGP au guidon d’une Honda du Marc VDS Racing. Une nouvelle aventure pour l’Italo-brésilien qui a découvert cet hiver un rival de choix dans le bal des débutants : Nakagami, lui aussi sur une Honda. Cependant, lors des tests de Losail, c’est l’équipier de Lüthi qui a fait la nique à celui de Crutchlow, avec une douzième place finale à 1.1 secondes du meilleur chrono réalisé par celui qui commençait comme lui en 2017 : Johann Zarco.

La compétition sera rude, et il faudra apprendre tout en assimilant vite. Pour le côté théorique, les cours sont bons : « on bénéficie des données de Marquez et de Pedrosa et pouvoir les étudier est une véritable bénédiction » commente Morbidelli. « Apprendre ainsi de ses pilotes, c’est comme ouvrir une bible ». Carrément. Mais au moment de passer à la pratique, il faut savoir passer dans l’au-delà… « Je n’ai pas pour habitude de tomber et en Moto2 je chutais très rarement. Mais j’ai compris qu’en MotoGP, si vous voulez apprendre et comprendre la limite, vous devez chuter ».

A s’en tenir là, Sam Lowes aurait beaucoup appris, mais il y a une différence entre les 31 accidents de l’Anglais et les 27 gadins de Marc Márquez constatés en 2017 : « vous devez attaquer et défier la limite. Dans ce cas, la chute n’est jamais loin. Marc Márquez nous a appris que tomber est la voie qui jalonne le succès. Il ne faut pas non plus faire que ça, mais si vous voulez apprendre vite et bien, il faut attaquer encore et encore ».

Il faut donc savoir tomber, au bon moment et sans se faire mal. Marc Márquez réussit le tour de force de montrer que du chaos peut émerger l’ordre…



Tous les articles sur les Pilotes : Franco Morbidelli

Tous les articles sur les Teams : Marc VDS Racing Team