Silvano Galbusera travaille aux côtés de Valentino Rossi depuis 2014, et l’homme de 62 ans a eu la lourde tâche de succéder à Jeremy Burgess. Mais au contraire de l’Australien, l’Italien n’a pas encore eu l’occasion de fêter le moindre titre mondial avec le Doctor. Le coup est passé près en 2015, mais on sait comment cela s’est terminé. Aujourd’hui, il est mis sur la sellette par Yamaha mais défendu par Valentino Rossi. Il répond donc à Yamaha en défendant Rossi…

Lin Jarvis, dans ses discours, a souvent fait allusion à un besoin d’une meilleure collaboration entre l’équipe de Valentino Rossi au sein du box Yamaha. La méthode de travail du clan du Doctor comparée à celle de l’usine en application chez l’équipier Viñales a également été d’actualité. Des messages qui ont obligé Vale à préciser qu’il ne serait jamais question de remettre en cause l’organisation du groupe réuni autour de lui. A commencer par le plus emblématique de ses membres : le chef mécanicien Galbusera.

L’ensemble vit dans une période sensible. A 40 ans, il reste moins à faire dans sa carrière à Valentino Rossi qu’il n’a déjà accompli, et le temps s’écoule inexorablement, rendant la quête d’un dixième titre souhaité de plus en plus difficile. Pour concrétiser, il faut un bon pilote avec une bonne machine. Et Galbusera identifie clairement quel est le chaînon manquent : « les lacunes sont plus de notre fait que du sien » a déclaré Silvano Galbusera à Rai Sport.

« Nous travaillons bien dans cette partie de la saison et nous continuerons dans ce sens l’hiver prochain pour essayer de mettre en place une moto avec laquelle il pourra tenter le dixième titre l’année prochaine… Ce n’est pas le nombre de titres qui compte vraiment, mais plutôt de montrer qu’il est toujours compétitif à son âge et qu’il est le meilleur de tous. Les capacités, il les a, il ne faut qu’une moto compétitive. Avec quelque chose de plus sur le moteur et le châssis, il pourrait être à la place de Dovizioso et plus proche de Márquez pour se battre jusqu’à la fin ».

Galbusera termine : « les connaissances techniques de Vale sont un trésor qu’il ne faut pas gaspiller. J’espère qu’il restera dans l’industrie de la moto et qu’il le transmettra à quelqu’un dont la carrière peut se rapprocher de la sienne. J’espère que ces connaissances techniques seront transmises à quelqu’un. Valentino va souvent au-delà de la télémétrie, car il fournit des commentaires très précis qui nous donnent un point de vue différent. Si précis qu’il nous oblige à vérifier la télémétrie par rapport à ce qu’il dit ».


Tous les articles sur les Pilotes : Valentino Rossi

Tous les articles sur les Teams : Monster Energy Yamaha MotoGP