Il ne fait aucun doute qu’à l’issue des qualifications, Miguel Oliveira et son équipe française sont un peu déçus.

Le pilote du team Red Bull KTM Tech3 s’est en effet illustré depuis le début du week-end, très souvent dans le top 10 et encore plus souvent en tête de toutes les KTM avant de voir l’accès direct à la Q2 lui échapper lors de la FP3.

Dès lors, les jeux étaient pour ainsi dire faits, face à des pilotes du calibre d’Andrea Dovizioso et Álex Rins, d’autant que le numéro 88 a dû utiliser sa 2e moto pour la qualification.

Le pilote portugais est pourtant loin d’avoir démérité, menant sa KTM quasiment dans le même rythme que celui des pilotes officiels, ce qui aura pour conséquence de présenter une 5e ligne entièrement constituée des RC16 de Pol Espargaró, Johann Zarco et Miguel Oliveira demain au départ du Grand Prix : une sorte de course dans la course dont le rookie espère se sortir au mieux en se montrant incisif dès les premiers instants, malgré une KTM qui bouge beaucoup en sortie de virage.

Miguel Oliveira : « j’ai fait de bons essais mais nous n’avons pas atteint la position espérée sur la grille. Dans l’ensemble, la journée d’aujourd’hui a été difficile. Nous avons fait de notre mieux pour être rapides. Ce matin, nous étions réalistes au sujet de la Q2 contre des calibres tels que Dovi, Rins et Pol, mais nous n’y sommes pas entrés directement pour moins d’un dixième de seconde. Nous savions que le Q1 serait difficile, mais nous avons fait de notre mieux et finalement, nous obtenons une qualification tout à fait unique avec une ligne constituée de KTM. Demain, nous verrons où en est notre rythme. Pour l’instant, c’est en train d’être peaufiné pour la course, alors attendons de voir ce que nous pourrons faire. Du côté positif, nous ne perdons pas autant de temps avec les pneus usés que sur un seul tour chrono. J’espère que la course de dimanche sera à un rythme que nous pourrons suivre. En tout cas, il y a assez de places pour doubler ici. Nous pouvons donc, espérons-le, rattraper quelques positions au tout début ».

D’une façon générale, les KTM apparaissent bouger beaucoup en sortie de virage sur le circuit britannique, et ceci, quel que soit le style de pilotage et les réglages adoptés.

« Pour le moment, je n’appellerais pas cela un problème de réglages car les trois KTM se comportent de la même manière. C’est une combinaison de beaucoup de choses. Cela ne nous facilite pas la vie. Car dans la catégorie MotoGP, la stabilité lors de la sortie des virages est un aspect important. Vous devez vraiment gérer les gaz et empêcher le contrôle de traction d’interférer trop. Mais avec une moto instable, c’est très délicat ».

Classement Qualification 2 Grand Prix de Grande-Bretagne MotoGP :

Classement Qualification 1 Grand Prix de Grande-Bretagne MotoGP :

Crédit classements et photo : MotoGP.com

 

Tous les articles sur les Pilotes : Miguel Oliveira

Tous les articles sur les Teams : Red Bull KTM Tech3