C’est un Jorge Lorenzo visiblement en difficulté qui a terminé cette première journée d’un Grand Prix de Grande Bretagne qui marquait son retour à la compétition. L’officiel Honda n’était pas monté sur une MotoGP depuis Assen, fin juin. Son dos, meurtri par deux vertèbres fracturées, le handicape encore. Résultat : il souffre, ère sur la piste sur un rythme à peine décent et roule avec la peur d’une nouvelle chute…

Dans ces conditions, on peut se demander ce que Jorge Lorenzo fait déjà là. Et, aussi, s’il va pouvoir poursuivre jusqu’au terme de ce meeting à Silverstone… Tel que rapporté par “Sky Sport”, en marge des essais libres, Jorge Lorenzo a ainsi déclaré : « ce fut une journée très difficile pour moi. Après deux séances d’essais, la colonne vertébrale me fait très mal, car j’ai beaucoup forcé. Une MotoGP est déjà assez dure pour ceux qui sont en forme physiquement, encore plus pour moi ».

L’Espagnol a ensuite poursuivi : « j’ai perdu beaucoup de muscle et ma cicatrisation continue. Ce fut une journée très difficile pour moi. Je suis dans les dernières positions, psychologiquement, c’est difficile à accepter. Mais c’est ce que je peux faire de mieux compte tenu des circonstances ».

Jorge Lorenzo a finalement conclu : « la priorité est de ne pas tomber et de prendre cette course comme une séance d’entraînement pour le prochain Grand Prix. J’espère courir dimanche, j’ai mal au dos maintenant et j’espère pouvoir courir dimanche. Ce sera un très long Grand Prix, mais nous essaierons de le finir en essayant de ne pas tomber car un crash dans ce cas serait catastrophique ».

MotoGP Grande Bretagne Silverstone J1 : chronos



Tous les articles sur les Pilotes : Jorge Lorenzo

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team