Honda

Le dernier Grand Prix d’Allemagne est peut-être la goutte d’eau fera déborder le vase chez Honda, avec ce pire résultat jamais enregistré en Grand Prix par la marque depuis 1982. Aucun point n’a été ramené par ses quatre pilotes dont les deux officiels ont fini avec des brûlures à cause d’un carénage incapable d’évacuer convenablement la chaleur. Une situation qualifiée comme « inadmissible » par le pilote test Stefan Bradl qui en a pâti. Cette édition du Sachsenring n’est pas passé inaperçue au sein d’un HRC qui s’apprête à faire tomber des têtes selon un intime du premier constructeur mondial. Hélas, ce ne devraient pas être les bonnes que l’on risque de voir rouler…

Dans cette débâcle, c’est Alberto Puig, team manager du team usine aux couleurs de Repsol qui est en première ligne et il se voit dans l’obligation de réagir. Une situation inconfortable sur laquelle a débattu l’ancien de chez LCR, soit Óscar Haro. La communication s’est faite lors de son dernier discours en direct sur la chaîne Twitch de Nico Abad. On trouve ainsi ses propos sur Tuttomotoriweb : « après le fiasco de ce week-end au Sachsenring, où après 40 ans, Honda n’a pas été en mesure de marquer des points en MotoGP, je pense qu’ils finiront par sortir la faux au HRC et qu’ils vont couper quelques têtes ».

Hélas, l’action risque de faire des victimes pour l’exemple… La solution la plus simple et la plus immédiate est de changer la composition des pilotes, mais la crise chez Honda ne se terminera pas forcément. « je pense que nous savons tous ce qui ne va pas », a ajouté Oscar Haro. « Mais j’imagine qu’il y aura un changement des trois pilotes sauf Marc Marquez ». Un désaveu qui touchera Taka Nakagami qui sera remplacé par Ai Ogura, Pol Espargarò qui retournera chez KTM et chez Tech3 en laissant la place à Joan Mir, et Alex Marquez qui semble se diriger vers Ducati et qui donnera les clés à Alex Rins…

Pol Espargaro, Repsol Honda Team, Liqui Moly Motorrad Grand Prix Deutschland

« Si Honda veut être devant, ils doivent changer, comme en Formule 1, où presque tout se fait en Europe« 

Les nouvelles recrues Alex Rins, Joan Mir et Ai Ogura pourront-ils renverser la tendance ? Selon l’ancien responsable de LCR, la réponse est négative, car le vrai problème ne se situe pas à la base, mais au sommet de la pyramide de l’entreprise. Selon Oscar Haro, le département course de Honda devrait être entièrement transféré en Europe, pour accélérer l’évolution et l’arrivée de nouveaux composants : « HRC n’a pas de problème de pilotes, mais les autres usines ont fait trois pas en avant. Le seul qui sait faire rouler cette moto, c’est Marc Marquez ».

Pour renverser la vapeur, Oscar Haro a la solution : « la mentalité d’un constructeur japonais ne suffit plus, ce n’est pas une question d’un bras oscillant plus long, plus court ou plus rigide, tout nécessite un processus d’étude, d’un projet, d’ingénieurs, de tests… Je pense qu’ils doivent changer, s’ils veulent être devant, ils doivent changer, comme en Formule 1, où presque tout se fait en Europe ».

Une idée que semble creuser Yamaha, cependant, culturellement, cette démarche n’est pas encore assimilée au Japon. Mais il est vrai qu’en Formule 1, entre Red Bull et Honda, ça fonctionne et la rumeur d’un grand projet Red Bull en MotoGP est vivace depuis déjà un certain temps…

Stefan Bradl, Repsol Honda Team, Liqui Moly Motorrad Grand Prix Deutschland

Tous les articles sur les Pilotes : Alex Marquez, Pol Espargaro, Takaaki Nakagami

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team