Ils sont des pilotes professionnels, des sportifs plus qu’accomplis et de véritables gladiateurs des temps modernes. Mais ils n’en sont pas moins des hommes et certaines situations ou rumeurs les touchent. Jack Miller est un personnage fantasque avec un fort caractère, mais il a pris de plein fouet la rumeur d’un Jorge Lorenzo qui négociait sa place avec Ducati au sein du team Pramac. Et il ne cache pas son amertume qui laissera des traces…

« C’est comme si le ciel m’était tombé sur la tête ». Tel est le sentiment de Jack Miller lorsqu’il lui est demandé son sentiment au sujet de l’avenir de Lorenzo. Qui assombrirait le sien, puisqu’il prendrait son guidon au sein du team Pramac ! Il commente : « j’ai été totalement pris au dépourvu. C’est comme le ciel m’était tombé sur la tête. J’ai découvert hier, que d’autres personnes l’ont appris plus tôt, d’une manière ou d’une autre. Je n’avais pas besoin de le savoir le week-end dernier, évidemment ».

Le week-end dernier, il était concentré sur le meeting de Brno. Pour l’Autriche, le voilà dans l’œil du cyclone. Mais l’Australien a des alliés, et non des moindres : « je ne suis pas stressé. Paolo Campinoti, PDG de Pramac est ici dimanche, et je ne pense pas qu’il autorisera Jorge sur sa moto, alors ça me rend heureux ».

D’autant plus heureux qu’il ajoute : « je ne serai jamais sans emploi l’année prochaine. J’ai fait la conférence de presse hier et je recevais des messages et des appels hier soir. Il y a d’autres options, c’est certain ». A bon entendeur…



Tous les articles sur les Pilotes : Jack Miller

Tous les articles sur les Teams : Alma Pramac