En MotoGP, rien n’est décidément acquis. Un rien peut tout bouleverser, et depuis que ce Grand Prix d’Andalousie a commencé, quelques grains de sable se logent dans la botte de Pol Espargaró. L’officiel KTM s’en est ainsi pris à Johann Zarco le vendredi pour expliquer son bilan qu’il souhaitait meilleur. Ce samedi, il a ruiné ses chances en suivant Fabio Quartararo. Pendant ce temps, et avant qu’l ne se frotte à Marc Marquez, son jeune équipier, débutant en MotoGP, lui taille des croupières dans son box KTM. Pour sûr, le cadet des Espargaró va devoir reprendre ses esprits…

Tout n’est cependant pas noir pour l’homme à la moto orange, puisqu’il peut revendiquer une excellente troisième place en FP4 à Jerez. « Mais je me suis mis trop de pression en qualifications. C’est pourquoi je suis tombé et maintenant je me tiens là sans rien » regrette Pol Espargaró.

Pol Espargaró a débuté septième du Grand Prix d’Espagne à Jerez dimanche dernier et a terminé sixième à l’arrivée. Ce samedi, après une chute en Q2, du Grand Prix d’Andalousie, il n’a pas pu faire mieux que la 12e place. Frustrant puisque lors de la FP3, il avait réussi un prometteur 1’36,995 min.

« Oui, c’était une bonne journée avant les qualifications », résume le pilote d’usine Red Bull KTM. « Je ne peux pas expliquer exactement ce qui s’est passé l’après-midi. J’ai senti que la roue avant se bloquait assez souvent lors du freinage lors du premier run. Je suis donc entré dans les stands et j’ai fait monter des pneus neufs pour la seconde série de tours. Mais dans le deuxième virage, la roue avant ne s’est pas bloquée, je n’ai pas pu établir de temps au tour ».

« Peut-être que je me mets trop de pression. J’en voulais trop »

« C’était une erreur stupide de ma part qui nous met demain à la 12e position de départ. Nous devons travailler extrêmement dur demain si nous voulons arriver là où nous voulons aller. Mais il n’y aura que des points au championnat demain … Encore dommage, car dans la FP4 avec la troisième place nous étions très proches du sommet. C’était même le cas depuis le début du week-end avec des pneus usés. J’espère maintenant pouvoir remonter dans les premiers tours de course. »

« Notre rythme de course est parmi les meilleurs », prévient-il. « Mais quand je dois partir de si loin derrière, c’est difficile. J’ai tellement souffert derrière Dovi dimanche dernier. Je ne pouvais tout simplement pas le dépasser. Je voulais vraiment obtenir un meilleur résultat en qualifications aujourd’hui. Peut-être que je me mets trop de pression. J’en voulais trop. Ma devise était : tout ou rien. Et me voilà avec rien. Ce n’était certainement pas la meilleure stratégie. » Mais il faut dire que Brad Binder ne le lui laisse aucun répit…

Classement Q2 du Grand Prix d’Andalousie MotoGP :

Classement Q1 du Grand Prix d’Andalousie MotoGP :

 

Crédit classements et photo : MotoGP.com

 



Tous les articles sur les Pilotes : Pol Espargaro

Tous les articles sur les Teams : KTM MotoGP