C’est lors de la première séance d’essai libre que se produisit à Jerez le « terremoto », ou tremblement de terre, matinal avec Brad Binder troisième à 0.3, mais Pol Espargaró cinquième et Miguel Oliveira sixième, soit trois KTM dans les six premiers. Un résultat historique !

Comme aucun des douze premiers pilotes n’améliorait lors de la deuxième séance, les trois titulaires d’une RC16 autrichienne conservaient les trois mêmes excellentes positions au classement général provisoire en fin de journée. Ils étaient ainsi pour le moment qualifiés directement pour la Q2, charge à eux de se maintenir parmi les dix premiers lors de la troisième et dernière séance qualificative du samedi matin.

Dans la deuxième séance libre du vendredi après-midi, Pol passait en première position avec un temps de 1’37.889, mais malheureusement chutait peu après dans le Virage 2, toutefois sans dommage.

Dans les toutes dernières minutes, il se faisait doubler par Takaaki Nakagami et Johann Zarco. Pol terminait malgré tout brillamment la séance en troisième position, à 0.174 de la Honda de Takaaki Nakagami et 0.121 de son coéquipier de l’année dernière Johann Zarco.

Au classement général provisoire, Pol conservait la belle cinquième place qu’il avait obtenue le matin, et qui pouvait lui laisser espérer une des dix places qualificatives directement pour la Q2.

Dès le GP de la semaine dernière, Pol a estimé que « nous sommes dans le coup » parce qu’il a réussi à suivre Dovizioso, Miller et Morbidelli tout au long de la course et n’a perdu la troisième place que de 0,9 seconde. Mais il a constaté que les Ducati d’usine ont un peu plus de puissance que les KTM RC16.

« Concernant Rins, Crutchlow et Marc Márquez, je suis étonné et impressionné par ce que les médecins font aujourd’hui. Vous mettez une plaque et quelques vis et tout fonctionne à nouveau. J’en ai fait l’expérience moi-même quand je me suis cassé la clavicule. Même avec mon poignet. Les chirurgiens sont vraiment des magiciens. Mais je dois dire que Márquez est très courageux s’il vient ici deux jours après l’opération du bras et qu’il saute ensuite sur sa moto samedi, surtout sur ce circuit, parce que les températures seront très élevées. Les conditions seront également très difficiles dimanche. Il fait plus chaud que le week-end dernier. La blessure, la douleur, la chaleur, ce sera une course difficile pour Marc. Parce que la blessure va s’enflammer à cause de la tension. Mais je le comprends : si Marc veut se battre pour le titre, il doit courir ici. La saison est très courte cette année, seulement 13 courses. Il a besoin de points. »

« J’ai perdu du temps avec Zarco aujourd’hui » a dit Pol lors d’une conférence après la FP2. « Pendant la FP1, je venais par derrière et il ne poussait pas, il ne s’intéressait pas à ma présence, il pouvait me laisser passer mais il a préféré me gêner et ruiner intentionnellement mon tour rapide. L’après-midi, cependant, il était hors trajectoire et ça a été mon erreur. Je n’avais certainement pas assez de place pour arrêter la moto à temps, mais il aurait pu être ailleurs plutôt que là. »

« Mon rythme est en 1’38, je suis vraiment rapide avec des pneus usagés, j’ai 17 tours sur ceux-ci et probablement pour la première fois depuis que je suis chez KTM je me sens assez fort pour me battre pour quelque chose d’important. Dimanche, dans cette chaleur, je pouvais être parmi les plus rapides lors des derniers tours. »

« Ces progrès sont le résultat de beaucoup de choses que nous demandons depuis longtemps. Nous les testons depuis l’année dernière grâce au travail de Pedrosa et Kallio. Le nouveau cadre permet de garder la moto plus stable et de réduire son mouvement. Une autre partie du travail concerne l’électronique : Pedrosa a une façon différente de l’utiliser que moi et donc pendant l’hiver j’ai beaucoup travaillé dessus. »

« Les pneus Michelin sont maintenant plus constants et ils nous aident à mieux suivre le rythme de la course. Quand la moto est  meilleure, nous les pilotes, nous améliorons aussi et nous essayons de repousser nos limites. Et puis, bien sûr, quand les temps descendent, il devient plus facile de faire plus et mieux. »

Résultats de la deuxième séance d’essais libres :

Résultats du premier jour d’essais libres :

Résultats © Motogp.com

Références chronométriques :

Record des essais : 1’36.705 par Fabio Quartararo (Yamaha) en 2020

Record du tour : 1’38.051 par Marc Márquez (Honda) en 2019

Classement provisoire du Championnat du Monde :

1- Fabio QUARTARARO – Yamaha – 25 points

2- Maverick VIÑALES – Yamaha – 20

3- Andrea DOVIZIOSO – Ducati – 16

4- Jack MILLER – Ducati – 13

5- Franco MORBIDELLI – Yamaha – 11

6- Pol ESPARGARÓ – KTM – 10

7- Francesco BAGNAIA – Ducati – 9

8- Miguel OLIVEIRA – KTM – 8

9- Danilo PETRUCCI – Ducati – 7

10- Takaaki NAKAGAMI – Honda – 6

11- Johann ZARCO – Ducati – 5

12-Álex MÁRQUEZ – Honda – 4

13- Brad BINDER – KTM – 3

14- Tito RABAT – Ducati – 2

15- Bradley SMITH – Aprilia – 1

 

Photos © Polarity Photo pour KTM, Motogp.com / Dorna



Tous les articles sur les Pilotes : Pol Espargaro

Tous les articles sur les Teams : KTM MotoGP