Via le site officiel MotoGP.com, nous avons assisté dimanche à la conférence MotoGP post-course du Grand Prix d’Andalousie qui a réuni  Fabio Quartararo, Maverick Viñales et Valentino Rossi. 

Comme à notre habitude, nous reportons ici l’intégralité des propos de Maverick Viñales, sans la moindre mise en forme.


Maverick, 40 points en deux courses, ce n’est vraiment pas mal, mais ce n’était pas le plan que vous aviez prévu pour aujourd’hui…

Maverick Viñales : « et bien, j’ai tout essayé, depuis le premier tour ! Dans le premier tour, j’essaie de doubler Fabio. J’ai vu qu’il était proche de moi donc j’ai élargi la trajectoire pour l’emmener avec moi mais il a été très malin : il a freiné et il a recoupé la trajectoire. J’ai alors perdu une place en faveur de Valentino et j’ai peiné. Je ne pouvais pas garder le même plan et je devais le changer. À chaque fois que j’étais proche de Valentino, je ne sais pas pourquoi mais je ne pouvais pas freiner la moto et je ne pouvais pas être rapide. J’ai beaucoup souffert quand j’étais juste derrière Valentino et j’ai donc décidé de laisser un peu d’espace pour essayer de laisser refroidir les pneus puis attaquer. Mais j’ai alors été en bagarre avec les Ducati et avec Franco. Ma course a été très compliquée, mais après cela, j’ai commencé à me calmer, à être concentré, et à garder mon calme au maximum. Et les derniers tours ont été amusants ! J’ai essayé à tout prix de doubler Valentino car il était très important aujourd’hui de prendre ces 20 points pour le championnat. Et finalement, nous l’avons fait, donc je suis très heureux. L’équipe a fait un bon travail ce week-end. Mais néanmoins, nous pouvons progresser et assurément nous allons le faire la prochaine course. Brno est un circuit que j’aime vraiment et nous pouvons faire mieux. »

Que pouvez-vous changer pour rattraper l’écart que vous avez avec Fabio Quartararo, car aujourd’hui il semblait inatteignable ?

« C’était impossible ! Je suis resté coincé derrière Vale et je ne pouvais pas doubler. Je ne pouvais donc pas prendre mon propre rythme. C’était difficile, j’ai peiné. Puis, dans les derniers tours, quand j’étais tout seul, j’ai recommencé à faire des bons chronos ce qui m’a procuré un très bon feeling. Je suis motivé pour faire mieux à Brno. Bien sûr, nous savons ce que nous devons améliorer sur la moto et c’est le plus important. Pour moi, cela a été deux weekends parfaits. Prendre 20 points à Jerez, c’est très bien pour moi car généralement je peine ici. L’équipe a fait du bon travail et hier c’était fantastique. Nous apprécions chaque course et à coup sûr nous apprécions beaucoup aujourd’hui. »

Pouvez-vous nous parler du problème moteur que vous avez rencontré le week-end dernier ?

« J’ai connu un problème en FP3, le matin. J’ai entendu un drôle de bruit sur la moto donc je me suis immédiatement arrêté au box, mais je ne sais rien de plus. Je sais juste que le moteur ne pose pas le moindre problème actuellement. Il est régulier durant toute la course, et la puissance ne se dégrade pas. Nous verrons mieux dans le futur mais je pense que, comme Fabio l’a dit, ils ont deux semaines pour comprendre ce qu’était le problème sur le moteur. Nous avons vu Franco casser un moteur et Valentino casser un moteur la semaine dernière, donc nous devons trouver et régler ça. C’est également très important car ce championnat va être difficile mettre beaucoup de pression sur le moteur, en particulier lors des deux prochaines courses. »

Comment était-ce de rouler derrière Pecco Bagnaia quand il a explosé son moteur ?

« Je pense que Vale a levé la main dans la ligne droite alors qu’il restait quatre tours à faire. Je me suis dit “OK, c’est maintenant ma chance de doubler” (rires) ! Mais il a attaqué de nouveau et je n’ai pas pu le faire à ce moment. Mais oui, c’était très effrayant, car on sentait l’huile. On a ralenti, au moins d’une demi-seconde ou sept dixièmes, car on voulait pas chuter, en particulier sur de l’huile. Car si vous chutez comme ça, le gars qui arrive derrière peut être un problème. C’était un moment effrayant mais par chance rien ne s’est passé et nous avons pu attaquer de nouveau, une fois que Pecco se soit rangé sur le côté. »

 

Classement du Grand Prix d’Andalousie MotoGP 2020 à Jerez 2 : 

Crédit photo et classement : MotoGP.com



Tous les articles sur les Pilotes : Maverick Vinales

Tous les articles sur les Teams : Monster Energy Yamaha MotoGP