/ Motosan

Johann Zarco pilotera une Ducati 2019 la saison prochaine au sein de l’équipe Reale Avintia. Le Français a évoqué sa nouvelle équipe et ses objectifs pour cette 2020.

Le Français profite des dernières semaines avant les tests de pré-saison pour continuer à travailler sa forme physique d’ici 2020. « Pendant les vacances, j’ai fait des tests de résistance, de nombreuses heures de vélo. Et à la mi-janvier, nous reprendrons les exercices cardio, comme les courses de 500 mètres et la natation. Le mois de janvier se passera très vite : l’objectif est de faire deux séances de six jours pour faire de la moto. Et la deuxième semaine, tous les jours en flat-track et aussi en supermotard. Le 1er février, je pars pour Sepang. Entre l’Espagne et Sepang, il me reste deux semaines, pendant lesquelles je vais faire du cardio et renforcer les muscles », a expliqué le pilote dans une interview exclusive à Moto Journal.

Le pilote français était sur le point de manquer cette saison 2020 de MotoGP. Cependant, Ducati a travaillé afin que Zarco accepte finalement la place de Karel Abraham chez Avintia. L’usine italienne a dépêché des techniciens dans l’équipe satellite. « Mais en fait, cela profitera à toute l’équipe Avintia, y compris Rabat, car au total il y a maintenant cinq techniciens dans l’équipe ».

Sur ses commentaires peu encourageants sur le team Avintia effectués au Grand Prix de Valence, Johann commente : « mes craintes sont effacées ou du moins elles sont atténuées car Ducati s’est engagé directement. Le nom de l’équipe est toujours Avintia, mais ce n’est pas le cas, nous le savons. J’ai parlé aux mécaniciens d’Avintia et à Rubén Xaus. Je leur ai dit “Pardonnez-moi si je ne dis pas de belles choses” et ils ont répondu “Non, vous ne vous trompiez pas. Dans la situation où nous nous trouvions, il était normal de ne pas vouloir de nous”. Et ici les mécaniciens sont motivés à 300%. Nous nous sommes tous vus à l’usine Ducati et le fait qu’ils étaient là… C’était bon de les voir », a déclaré le double Champion du Monde Moto2.

Il a également rencontré son chef mécanicien pour la saison prochaine, Marco Rigamonti . « Oui, je l’ai rencontré lorsque je suis allé au siège de Ducati pendant les vacances de Noël. Son nom est Marco Rigamonti. Il était à la tête de l’équipe de Iannone chez Ducati, puis a continué sur Suzuki. Il a gagné avec Iannone, Ducati le sait. Ce que j’aime, c’est que lorsque Iannone est parti pour Aprilia, il ne l’a pas suivi et il est resté dans l’équipe de Suzuki. Il Est heureux d’être de retour chez Ducati », a déclaré le Français.

 

 

Dans la perspective de la saison prochaine, Zarco veut être à nouveau en tête et retrouver les bons sentiments d’avant. « Premièrement, je veux être de retour dans le top dix. Et puis je veux être au moins dans les sept premiers. C’est une chose raisonnable. C’est très possible si je suis bon. Et le but est d’être bon. J’ai toujours rêvé d’un titre mondial ou de me battre pour le titre. Par conséquent, je ne peux pas dire que je veux être premier dans le top quinze puis dans les 12. J’ai du matériel pour être dans le top dix. Je pense que nous sommes forts pour les sept premiers ». De ses résultats dépendront le fait d’être sous les projecteurs de Ducati pour passer à la moto officielle. « Cela dépend du résultat. Il faut obtenir de bons résultats et battre les autres Ducati, pour être sur la liste, penser “Bon, ça a du potentiel…” »,  explique le Français.

Dans cette interview, Zarco a assuré qu’il ne regrette pas d’avoir quitté KTM et qu’il n’a pas peur de ce nouveau départ, même s’il estime qu’il faut continuer à avancer. « J’ai osé certaines choses et maintenant je recommence. Et si je pense que j’aurais pu faire mieux, ce n’est pas mal, c’est le passé. Je n’ai pas peur. Cela dit, il faut avoir un peu peur, car sans cela on ne progresse jamais correctement. Peu importe combien, mais dès que vous vous trouvez dans une situation trop confortable, vous êtes un peu plus idiot », a avoué Johann Zarco.

Il ne travaillera pas non plus avec Jean-Michel Bayle avec qui il a renforcé l’aspect psychologique chez KTM, la saison prochaine.  « Non, je dois d’abord me rattraper. Ayant le niveau pour se battre pour le titre, il pourrait être là pour me soutenir, jouer avec les détails. Mais ce n’est pas notre objectif dans les mois à venir. J’ai une grande partie du travail à faire pour moi. Ce n’est pas le moment. Alors que maintenant, tout seul, je peux revenir dans les sept premiers. Je suis heureux de continuer en MotoGP. Si l’année prochaine je suis de retour sur une moto officielle, alors je peux dire que j’ai gagné mon pari », explique Zarco.

Lire l’article originale ici.

Tous les articles sur les Pilotes : Johann Zarco

Tous les articles sur les Teams : Avintia Racing