Ce jeudi à Silverstone, Johann Zarco a fait sa première apparition dans le paddock après l’annonce de sa décision de ne plus poursuivre son contrat de deux ans avec KTM. Une dizaine de jours s’est écoulée depuis cette nouvelle fracassante. Le Français donne de ses nouvelles avant d’entamer son Grand Prix de Grande Bretagne qui commencera dès demain, vendredi. Et il va bien !

Johann Zarco a donc choisi de ne pas poursuivre son contrat KTM en 2020. Mais il finira la saison 2019. Ce qui veut dire, aussi, que tout peut encore arriver. Mais ce qui est certain, et même paradoxal, c’est que cette incertitude, plutôt que de le contracter, l’a totalement détendu : « je suis plutôt content d’avoir pris cette décision, même si c’était risqué. J’ai passé une bonne semaine à la maison, je n’étais pas trop occupé. Bien sûr, j’ai pris un risque car, pour le moment, je ne pourrai pas courir en MotoGP l’année prochaine. Mais au moins une charge est tombée de mes épaules. La chose la plus importante était que je me sente en accord avec moi-même » a-t-il souligné.

Zarco a poursuivi, rappelant sa situation : « chaque fois que je suis venu aux courses, pleinement motivé, après quelques tours de moto, j’étais trop déprimé. Avec des doutes sur la moto ce qui fait que je ne pouvais pas donner 100 pour cent pour piloter à plus de 300 km/h… C’est aussi un risque. J’ai pris une décision difficile, mais je ne pense pas que c’était une mauvaise décision. Surtout pour ma santé. Je me sens bien. Comme je l’ai dit, c’est un risque, car je ne sais pas si je pourrai participer au Championnat du monde MotoGP l’année prochaine. Mais au moins, je me donne la chance de retrouver un bon feeling et d’obtenir de meilleurs résultats, même avec la KTM de cette année ».

Après onze courses en tant que pilote d’usine Red Bull KTM, le double champion du monde de Moto2 n’a que 22 points à son compte. « Je ne sais pas si je ressens moins de pression maintenant, mais j’ai pris la décision moi-même, cela m’aide à me sentir en paix avec moi-même », a-t-il déclaré avant le Grand Prix de Silverstone sur Speedweek. « Rien ne change pour le reste de la saison, je suis quand même un athlète professionnel et je ferai de mon mieux sur cette machine KTM car j’ai une bonne équipe autour de moi. Ma décision n’était pas une décision contre KTM, mon équipe et mes mécaniciens. Je leur ai dit clairement. C’était vraiment à propos de mes sensations sur la moto ».

« Je ferai de mon mieux pour fournir autant d’informations que possible. Même si je ne continue pas l’année prochaine, je contribuerai à l’amélioration du projet » a promis Zarco. « C’est aussi le meilleur moyen pour moi de m’améliorer et de continuer à apprendre ».

Et ensuite ? « Le premier rêve est de rester dans le Championnat du Monde MotoGP en 2020. Mais cette option semble presque impossible car tous les contrats sont signés. La deuxième option pour rester sur une MotoGP serait de faire pilote d’essai d’une équipe d’usine. De cette façon, je pourrais faire beaucoup de tours et me préparer à revenir fort ».

Zarco propose-t-il déjà ce poste en tant que pilote d’essai ? « Pas encore, mais je suis ouvert. Je peux parler à tout le monde et voir ce qui est le mieux pour moi » a-t-il conclu en précisant : « je suis encore assez fou pour croire en moi ».

 



Tous les articles sur les Pilotes : Johann Zarco

Tous les articles sur les Teams : KTM MotoGP