pub
Johann Zarco

Johann Zarco a accompli une de ses meilleures saisons en MotoGP lors de cette campagne 2023, si ce n’est, même, la plus marquante, ne serait-ce que par le fait qu’il a enfin concrétisé lors d’un Grand Prix. C’était en Australie, sur le sélectif tracé de Phillip Island, grâce à une fin de course époustouflante où le Français a réglé le sort des meilleurs du plateau dont les deux prétendants au titre. L’art et la manière étaient à l’unisson pour cette réalisation attendu depuis 2017, année de son arrivée dans la catégorie majeure des Grands Prix. Il l’avoue, cette victoire lui manquait, et d’abord parce qu’à force d’en entendre parler par les fans et les observateurs, le sujet commençait à tourner à une question de légitimité.

Comme un doute qu’il fallait impérativement lever cette année, car les suivantes ne se feront plus avec une machine identifiée comme la meilleure du plateau. Johann Zarco a ainsi mis fin à sa période Ducati pour en ouvrir une autre avec Honda où tout est à reconstruire. Un chantier si impressionnant qu’il a fait fuir Marc Marquez vers une Ducati privée. Mais un challenge tout de même intéressant, puisque Luca Marini a aussi décidé de l’emprunter. Et lui, il ne compte aucune victoire en MotoGP …

S’exprimant à France Bleu Vaucluse dans des propos relayés par motorscylesports, le Français a commenté sur l’importance de cette victoire australienne : « cela signifie que je suis l’un des bons dans cette catégorie » assure-t-il. « Ce n’est pas que je doutais de moi-même, je savais que j’étais l’un des bons, mais cela ne s’est pas concrétisé ».

Johann Zarco

Johann Zarco : « quand vous performez bien pendant longtemps et que la victoire ne vient pas, vous devez gérer la façon dont les gens vous regardent »

Il analyse : « quand vous êtes vraiment dévoué au sport, vous vous dites que ce n’est pas grave si vous ne gagnez pas, cela ne diminue pas votre performance. Mais en réalité, quand vous performez bien pendant longtemps et que la victoire ne vient pas, comme cela m’est arrivé, les gens ne pensent qu’à la victoire, et vous devez gérer la façon dont les gens vous regardent ».

Johann Zarco avait été sous pression pour cette première victoire, admettant avoir été interrogé plusieurs fois par des fans sur le moment où il la décrocherait enfin. Malgré le temps écoulé, le numéro 5 a reconnu qu’il n’avait pas encore pleinement absorbé la victoire en Australie : « on veut toujours plus, mais je profite déjà de ce que j’ai accompli. J’ai pu l’assimiler, mais pas complètement. Le moment nostalgique où l’on regarde en arrière, cela vient lorsque l’on est chez soi et que l’on se laisse aller. C’est un long processus ».

Johann Zarco

Tous les articles sur les Pilotes : Johann Zarco

Tous les articles sur les Teams : Pramac Racing