La saison 2020 est terminée et l’ensemble du paddock des Grands Prix en est à l’heure des bilans avant de passer au repos du guerrier. Ensuite, il sera temps de se remettre en ordre de bataille pour affronter la campagne 2021. Tout le monde a peu ou prou déjà son ordre de mission en vue de cette échéance. Mais il en est un qui restera au bord du chemin. Et il en est fort courroucé. Il s’agit de Jorge Lorenzo qui n’encaisse toujours pas son remplacement par Cal Crutchlow en tant que pilote test Yamaha. Il a dit ce qu’il pensait de ce choix, il s’en est pris à l’Anglais, et voilà qu’il appuie maintenant sur la tête du constructeur en faisant part de sa rancœur. Surtout à l’égard de deux personnes…

Il y a tout juste un an, Jorge Lorenzo annonçait qu’il mettait fin à sa carrière et par là même à son contrat Honda qui devait durer encore une saison. Puis quelques semaines plus tard, il entrait chez Yamaha comme pilote test, ce qui n’avait pas spécialement faire rire son ancien employeur. Aujourd’hui, c’est un constructeur qui n’amuse pas le pilote, en l’occurrence celui d’Iwata qui a décidé de ne pas donner suite à son expérience avec son ancien triple Champion du Monde MotoGP.

Il s’agissait d’un poste de pilote d’essai qui reviendra en 2021 à Cal Crutchlow. Une décision que Por Fuera semble mal supporter. Depuis que cette nouvelle est officielle, il n’a de cesse de la critiquer, en doutant ouvertement de son bien-fondé. Pire, il aborde les raisons qui l’ont amené à se retrouver ainsi sans emploi comme le résultat d’une sorte de complot interne qui l’aurait sciemment mis en situation d’échec…

Il commente ainsi : « j’ai été blâmé pour ma performance à Portimao qui était si mauvaise. J’ai expliqué qu’en milieu d’année, en juin, on m’avait dit qu’il n’y aurait plus de tests et évidemment je me suis retiré pour pouvoir profiter d’autres choses dans la vie. Je ne me suis donc pas entraîné puisque je ne devais plus avoir de tests avant février. C’est pourquoi j’ai réduit mon rythme d’entraînement. Je me suis entraîné pour rester en forme, mais pas comme si j’avais un plan de test. Avant la COVID, il y avait 15 ou 16 jours de tests et j’avais mon plan d’entraînement, mais quand on m’a dit que je n’allais plus courir en Catalogne et qu’il n’y aurait plus de tests, alors j’ai baissé le rythme ».

Lorenzo ajoute : « je n’avais pas roulé depuis huit mois, et sur un circuit étrange ils m’ont amené une équipe qui n’était pas formée pour offrir de bonnes performances. Ensuite, comment veulent-ils que j’aille vite avec la moto 2019 ? Un pilote d’essai devrait prendre la moto 2021 et ce n’est pas qu’ils m’ont donné, ni l’actuelle, mais plutôt cette de l’année précédente ».

« Je pense que Jorge traverse une mauvaise période »

Partant de ces constats, Por Fuera arrive à ces conclusions : « quel travail puis-je faire comme ça ? Je pense qu’ils ont pris cette décision sous l’influence d’une ou deux personnes qui ne sont pas Lin Jarvis, car je ne pense pas que ça vienne de lui seul. Je pense à deux personnes qui ont influencé la décision de ne pas me renouveler et, en fin de compte, je dois respecter cette décision même si elle est injuste pour moi ».

« Je le crois parce qu’elle reposait uniquement sur ce test malheureux où ce que j’ai réalisé comme mon potentiel n’ont pas été bien évalués. Je pense que peux toujours aller vite sur une moto et donner de bonnes indications. En allant encore plus lentement qu’un Cal, par exemple, mes indications auraient été cent fois plus exactes et précises qu’un pilote qui n’est pas sensible et qui ne s’adapte pas à ce que demande la Yamaha, comme Cal, Dovizioso ou un autre type de pilote. Mais c’est leur décision et ils devront s’y conformer à l’avenir avec des résultats. Nous verrons s’ils sont positifs ou négatifs ».

Jorge Lorenzo est donc en colère. Une humeur que Dovizioso comprend ainsi : « je pense que Jorge traverse une mauvaise période pendant laquelle il a été abandonné par Yamaha, alors il s’en prend à tout le monde ». Attention à la déprime quand même, car même Aprilia ne lui a pas donné de réponse à sa candidature spontanée… « Je n’ai plus reçu de nouvelles d’Aprilia. Nous verrons si j’en ai ou si ce plan est gelé » termine Jorge Lorenzo qui n’aura donc jamais cité les deux personnes qui lui en voudraient tellement chez Yamaha…

 



Tous les articles sur les Pilotes : Jorge Lorenzo

Tous les articles sur les Teams : Monster Energy Yamaha MotoGP