Jorge Lorenzo prend décidément très mal le fait que Yamaha lui ait préféré Cal Crutchlow pour le poste de pilote d’essai. Ceci, a priori, sur la base d’un test décidé au débotté sur le sélectif et inconnu tracé de Portiamo avec une M1 de 2019. Por Fuera s’y est présenté non préparé et sa prestation a été évaluée comme décevante. Même si, dans un magistral politiquement correct, les pilotes actuellement en lice au Grand Prix du Portugal de la marque aux diapasons ont remercié ce travail qui leur aurait fourni au moins une base… Mais c’est ainsi, Jorge Lorenzo a perdu son job. Il s’en est pris à Crutchlow en apprenant que c’est l’Anglais qui assurerait la suite. Ce dernier a répondu à sa façon. Ce qui a poussé le quintuple Champion du Monde à alimenter encore la polémique…

« Prendre Crurtchlow à ma place, c’est choisir de préférer le bronze à l’or ». C’est en ces termes que Jorge Lorenzo a commenté son remplacement au poste de pilotes test Yamaha par Cal Crutchlow. Une évaluation peu à l’avantage de celui qui quitte Honda à la fin du Grand Prix du Portugal de ce dimanche. De Portimao, il a ainsi répondu : « en fin de compte, je n’ai vraiment rien à lui dire », commence Cal, « il ressent ce qu’il ressent. Je le respecte pleinement en tant que pilote, étant cinq fois champion du monde, comme il ne cesse de s’en souvenir. C’est un pilote incroyable et très, très spécial sur les motos, mais cela ne veut pas dire qu’il est aussi un excellent pilote d’essai. C’est tout ce que je dis. Je pense qu’il faut prendre certaines des choses qu’il dit avec un peu de bon sens et passer à autre chose ».

Mais il ajoute quand même : « je suis sûr que ce qu’il a dit lui fait plus mal qu’à moi. Je donne à ses paroles le poids qu’il faut, car elles viennent de quelqu’un qui dit toutes sortes de choses sur tout le monde. Pour finir, il ne me touche pas, je suis heureux, j’ai des choses à faire, j’ai de la famille et des amis. Bien sûr, il s’ennuie à la maison ».

« Dire que je ne suis pas un bon testeur, c’est comme dire que la Terre est carrée »

Fin de l’histoire ? Que nenni, Jorge Lorenzo en remet une couche : « je peux déjà assurer à Cal que ma vie n’est pas du tout ennuyeuse et ce que je peux aussi lui dire, c’est que dire que je ne suis pas un bon testeur, c’est comme dire que la Terre est carrée », se fâche Por Fuera sur AS. Il complète : « les ingénieurs et les pilotes qui ont travaillé avec moi, tant chez Yamaha que chez Ducati, connaissent ma capacité à rendre une moto de plus en plus rapide ».

« Et ils le disent. Même Crutchlow l’a dit en son temps qu’il faisait attention à moi pour aller plus vite avec la Yamaha, ou Pol Espargaró quand j’étais chez Yamaha, qui a regardé ma télémétrie. Aujourd’hui, Quartararo et Morbidelli ont dit qu’ils me regardaient. Bagnaia a pris mes données et a essayé de copier mon style. Zarco l’a également dit. De nombreux pilotes ont dit qu’ils m’avaient regardé pour le réglage et le pilotage ».

« Les chiffres ne mentent pas, car depuis que j’ai quitté Yamaha et Ducati, les victoires ont progressivement diminué dans les deux cas. Ce n’est pas une opinion, c’est un fait. Depuis 2016 chez Yamaha et 2018 chez Ducati, ils remportent chaque année moins de victoires. Il y a une raison ».

Un autre message direct à Crutchlow de Lorenzo ? Le voici : « les chiffres indiquent qu’au cours des dix dernières années, il a été l’un des pilotes avec le moins de victoires et le plus de chutes. Ce sont des données. Je pense qu’il est peut-être un excellent testeur, mais peut-être pour vérifier la résistance des pièces plutôt que pour faire évoluer la moto. Pour les chutes, il a été numéro un. Maintenant, par les résultats, cela diffère beaucoup ». Jorge Lorenzo a décidément du mal à tourner la page…

MotoGP |  La polémique entre Crutchlow et Lorenzo continue qui écrit: "Il a plus de chutes que de victoires, il va tester son endurance"




Tous les articles sur les Pilotes : Jorge Lorenzo

Tous les articles sur les Teams : Monster Energy Yamaha MotoGP