Kouji Tsuya est le chef de projet Yamaha en MotoGP. Un nom connu des initiés et un visage découvert par le grand public dans une séance inédite d’excuses au terme de la journée du samedi du Grand Prix d’Autriche. Le Japonais est ainsi venu à résipiscence pour jouer le paratonnerre dans un stand Yamaha frappé par la foudre de la colère de ses pilotes. Certes, mais cela ne fera pas de la M1 une machine gagnante pour autant. Car le mal est profond…

Sur Speedweek, l’ingénieur d’Iwata a confirmé ce que la rumeur colportait au sujet de la M1 actuelle. Certes, l’évolution électronique n’a pas été au diapason de la concurrence, mais, en plus, un autre problème a surgi. Et il est plus grave. On apprend ainsi : « nous avons plusieurs problèmes qui touchent nos pilotes, parfois il s’agit du freinage, parfois c’est l’accélération et d’autres fois, c’est dans les virages. Mais c’est sur la phase d’accélération que nous devons nous concentrer ».

Et ce ne sera pas simple : « il faut aussi travailler sur l’électronique et le châssis. Mais le point essentiel pour l’année prochaine sera le moteur. Et on ne peut malheureusement pas le changer durant la saison ».

Nous y voilà. Et ce raté rappelle celui de Suzuki l’an passé. Mais il s’agit là de Yamaha : « c’est une déception de ne pas avoir encore gagné en 2018. Mais cela signifie simplement que notre moto n’est actuellement pas au niveau » termine le Japonais.

Rappelons que les bruits de paddock reporte un vilebrequin très/trop léger qui délivre la puissance brutalement et met à rude épreuve une électronique déjà pas en avance sur la concurrence…

Ce dimanche, Yamaha retrouvera Ducati et Aprilia pour des tests à Misano. Ce sera l’occasion pour le nouvel homme de l’électronique dans le stand de Rossi de s’aguerrir. Une pression sur les épaules de Michele Gadda. Mais il ne faudra pas attendre de miracle. Après ces tests, il ne restera plus à Ducati et à Yamaha qu’une journée d’essais cette année.



Tous les articles sur les Pilotes : Maverick Vinales, Valentino Rossi

Tous les articles sur les Teams : Movistar Yamaha MotoGP