Brad Binder est une des sensations de ce début d’année. Pour autant, il ne faut pas oublier Miguel Oliveira qui réalise de très bonnes performances lui aussi. Zoom sur le Portugais et son style atypique.

La KTM est réputée pour être une moto difficile à emmener. Son architecture nécessite de l’emmener avec violence, comme l’a prouvé Brad Binder et ses phases de freinages impressionnantes à Brno. Pol Espargaró, lui aussi, est un adepte de ce style de pilotage.

Sur le tracé tchèque, les trajectoires étaient particulièrement cassées : la moto est « arrêtée », pivote et tracte énormément en sortie de virage. Pourtant, Oliveira semble adopter un style très coulé, très fluide qui contraste avec la bestialité de la belle autrichienne.

En plus de cela, il est performant en ce début de saison. Sous la houlette d’Hervé Poncharal, il termina sixième du dernier grand prix, ce qui complète un début de saison convainquant. Ce dernier a aussi été marqué d’une huitième place pour la première manche sur le circuit de Jerez, tandis qu’une magnifique course lui était promise lors de la deuxième. Malheureusement, un Brad Binder malheureux n’a pas eu d’autre choix que d’éjecter le Portugais au premier virage.

Ce style semble très prometteur pour l’avenir, sachant qu’il le développe depuis la plus petite des catégories, le Moto3. En Moto2, cette identité lui permit d’être très dangereux sur les fins de courses. Ainsi, la possibilité de le voir évoluer dans le futur sur une Yamaha ou Suzuki semble alléchante. À n’en pas douter, ces écuries ont sans doute un œil sur le double vice champion du monde.

Il faudra donc porter l’attention sur le n°88 sur les circuits offrant de la vitesse de passage en courbe et surtout à Portimão. Sur le papier, le circuit semble parfaitement lui convenir, en plus de se situer sur ses terres. On sait combien le Portugal est important pour Miguel, et parier sur une – très – bonne performance avec une moto désormais compétitive n’est pas risqué.



Tous les articles sur les Pilotes : Miguel Oliveira

Tous les articles sur les Teams : Red Bull KTM Tech3