La saison 2020 s’annonce très importante pour Brad Binder. L’ancien champion de Moto3, sur l’élan d’une fin de saison en Moto2 éblouissante, a décroché son sésame pour la catégorie reine dans l’équipe officielle Red Bull KTM, en remplacement de Johann Zarco.

Le Sud-Africain a fini la saison Moto2 de la plus belle des manières. Sacré vice-champion derrière un Álex Márquez  coiffé de la couronne mondiale, il a terminé sur une bonne dynamique, engrangeant trois victoires consécutives dans sa besace à succès.

Le pilote a découvert lors du test de Valence sa “belle Orange” sur laquelle il va œuvrer lors de la saison 2020 qui s’en vient, et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il est ravi : « La sensation dans les premiers tours était dingue. La puissance dont vous disposez est incroyable, mais la manière dont l’électronique vous aide à la rendre utilisable l’est également. Dès que je suis sorti des stands, j’ai pensé que c’était hallucinant, un autre monde par rapport à la Moto2. Maintenant je dois acquérir de l’expérience pour exploiter correctement tout ce potentiel mis à ma disposition. J’ai encore beaucoup à apprendre, mais j’ai bien géré les quatre jours de tests. Je sais désormais à quoi m’en tenir et sur quoi axer mes efforts pour être prêt pour le prochain test à Sepang » a expliqué Brad Binder.

Le coéquipier de Pol Espargaró n’ignore cependant pas que la tache ne sera pas aisée. « Physiquement je sais que ce sera dur. J’ai découvert que, par rapport à la Moto2, il fallait encore passer plus de temps à se préparer et à travailler. Je dois vite me positionner en travaillant à la fois sur mes forces et et mes faiblesses. Il n’y a que comme ça que je progresserai vite et bien » a précisé l’officiel KTM

Pour Brad Binder, c’est un rêve de gosse qui est devenu réalité: « J’ai commencé il y a dix ans dans la Rookies Cup. Pour un mec comme moi, originaire d’Afrique du Sud, il n’y avait pas de meilleur choix. J’ai eu beaucoup de chance de pouvoir courir en Europe. Pour un jeune de 13 ans qui n’a d’expérience qu’avec des mini-motos, courir le même jour avec Valentino Rossi est un souvenir inoubliable » a indiqué la pilote âgé de 24 ans.

Quid de son ambition en 2020 ? « Je dirais qu’il serait très optimiste de penser pouvoir monter sur le podium au Qatar. J’ai encore beaucoup à apprendre et les deux premiers tests m’ont permis de bien appréhender cette machine bien différente de celles utilisées en Moto2. Je n’ai aucun doute sur le fait que j’y arriverai à la faire tourner, cette moto, mais cela prendra du temps, il faut être réaliste. J’ai la volonté pour y arriver et c’est le plus important » conclut le pilote originaire de Potchefstroom.

 



Tous les articles sur les Pilotes : Brad Binder

Tous les articles sur les Teams : KTM MotoGP