Le pilote d’essai KTM pourrait voir son avenir en MotoGP s’assombrir en raison d’une grosse blessure au genou qu’il a contractée lors des essais du Grand Prix du Sachsenring.


Mika Kallio a chuté de façon assez spectaculaire lors des FP2 du Grand Prix d’Allemagne alors qu’il réalisait une wild card pour KTM dont il est le pilote d’essai. Perdant le contrôle de sa machine, il a fini sa trajectoire dans les airfences, immédiatement suivi par sa moto qui s’est encastrée juste après lui. Si les conséquences auraient pu être dramatiques, celle-ci n’a finalement tapé que dans les jambes du Finlandais. Malheureusement, la violence du choc lui a sérieusement endommagé le genou. Il se retrouve avec une déchirure de la majorité des ligaments.

Kallio a demandé l’avis de plusieurs médecins et ceux-ci lui recommandent une opération avec une récupération d’au moins six mois, ce qui est inacceptable pour le pilote. Lui qui voulait absolument courir au Grand Prix national de KTM, en Autriche, devra s’y résigner, tout comme la wild card qu’il devait réaliser à Aragon le 23 septembre.

Pourtant, comme le reporte Speedweek, Kallio l’affirme : il voudrait réduire sa rééducation à trois mois et ainsi courir lors du dernier Grand Prix à Valence. Pour l’heure, il se fera opérer mardi en Finlande. A 35 ans, ce genre de blessure, très sérieuse, pourrait venir marquer un terme à sa carrière, même s’il ne l’envisage pas au vu de ses performances. En effet, il a réalisé un top 10 en Autriche l’an dernier ainsi qu’une onzième place en Aragon, tout comme un nouveau top 10 à Jerez cette année.

KTM voit néanmoins son développement de 2019 compromis et va devoir lui trouver un remplaçant au plus vite. Le nom de Bradley Smith pourrait être évoqué, tout comme celui de Jonas Folger. Et si le pilote joue bien son rôle, il pourrait peut-être venir remplacer définitivement Mika Kallio.



Tous les articles sur les Pilotes : Mika Kallio

Tous les articles sur les Teams : KTM MotoGP