Les Viñales sont maintenant libres de leurs paroles depuis qu’avec Yamaha les choses ont été éclaircies par un document officialisant un divorce par consentement mutuel. Alors ils communiquent sur ce qui a relancé le marché des transferts et qui force Yamaha à passer à l’offensive pour combler le poste vacant. Le père Angel a expliqué comment on en était arrivé là tandis que le fils précise la mobilisation pour un nouveau projet, mais sans préciser lequel…

Entre Viñales et Yamaha, la séparation est déjà actée. La conclusion d’une lente dégradation dans les relations entre le constructeur et le pilote qui a abouti à une incompréhension mutuelle. Ángel Viñales, père de Maverick Viñales, a commenté sur AS : « Maverick part parce qu’il n’est pas content chez Yamaha ». Il précise : « il ne part pas parce que la moto est mauvaise mais parce que Yamaha ne lui a pas donné la moto qui devait être pour lui et il n’a pas su s’adapter à une autre ».

« C’est une rupture d’un commun accord », explique Ángel avant d’entrer dans les détails : « au début, Yamaha n’en avait pas envie. Lin Jarvis n’y croyait pas. Mais cette moto est pour le style de Lorenzo ou de Quartararo. C’est du beurre. Maverick a besoin de plus de rigidité. Pourquoi ? Parce que Maverick est comme Marc Marquez, ils attaquent fort pour exploiter leur potentiel. Cette moto a une limite et elle ne vous laissera pas partir de là. La gestion mécanique n’a pas été bien effectuée. Ils n’ont pas su lui donner ce qu’il voulait et il n’a pas su piloter cette moto à 100%. C’est une accumulation de choses ».

Il ajoute aussi, ouvrant la porte à carrément une fin de carrière… « Maverick part parce qu’il n’est pas heureux comme ça. Il arrive un moment où il était très heureux à la maison, avec sa fille et vivant en Espagne, et il s’est rendu compte qu’il n’était plus heureux en course. Il venait en pensant : “Quel problème vais-je avoir aujourd’hui.” Les médias l’ont attaqué en disant que c’était lui, et il arrive un moment où il explose et dit assez ».

Certes mais il reste tout de même encore une demi-saison à faire… « C’est compliqué, parce qu’il est compétitif. A Assen il était sur le podium, il était énervé par l’échec du départ avec l’embrayage, parce parce qu’il savait qu’il avait le potentiel pour être plus rapide que Fabio et gagner la course. Il se passe toujours quelque chose. Le pneu avant soft n’était pas un problème, car c’était mieux avec lui et il était prêt à faire une autre course ».

Viñales

Viñales : “Maverick a maintenant trouvé la stabilité à la maison” 

Angel Viñales revient sur la cérémonie du podium où son fils Maverick a fait bande à part : « le podium de cette course a fait mal à Yamaha. Oui, je le confirme. Ils ont essayé de le faire rester et ils lui ont parlé et il leur a dit qu’il ne s’agissait pas de rester, que c’était de vouloir s’amuser et qu’ils ne pouvaient pas la lui donner ».

Un bonheur perdu dans l’écurie mais toujours présent dans son foyer qui pose encore question avec ces mots : « Maverick a maintenant trouvé la stabilité à la maison. Il est devenu plus mature et à la naissance, la fille lui a fait penser qu’il ne peut pas être dans un endroit si heureux et pleurer dans l’autre. Cela ne vous dédommage pas. Vous avez déjà de l’argent, qu’allez-vous faire, vivre amer ? Non”. 

Au même moment, Maverick Viñales postait ce message sur son Instagram. Il y parle d’un « nouveau projet ». Mais vu ce qui précède, on finit par se demander si celui-ci aura toujours un rapport avec la compétition…

Viñales



Tous les articles sur les Pilotes : Maverick Vinales

Tous les articles sur les Teams : Monster Energy Yamaha MotoGP