C’est un fait que l’on ne relate qu’à demi-mots puisque c’est le fruit d’un contexte dramatique illustré par la crise du Coronavirus. Mais c’est ainsi : si la saison MotoGP avait normalement débuté au Qatar début mars, Marc Márquez, diminué par une épaule droite convalescente, aurait eu du mal à tenir tête à ses adversaires en pleine possession de leurs moyens. Du coup, cette attente d’une fin de confinement lui permet de se refaire une santé. Son physiothérapeute parle de cette réhabilitation qui prend néanmoins du temps. Mais Marc Márquez veut aller vite, trop parfois… Comme lorsqu’il est sur sa Honda !

Les difficultés rencontrées par Marc Márquez dans la convalescence d’une épaule droite opérée en novembre dernier ne sont pas anodines. Sinon, elle ne serait pas encore d’actualité en ce mois d’avril… L’officiel Honda a la chance d’être suivi par des spécialistes de haute volée, même à distance en cette période de confinement. Parmi eux, le physiothérapeute Carlos Garcia. Ce dernier travaille à la clinique mobile mais il suit également plus particulièrement l’octuple Champion du Monde depuis 2016. « Il est vraiment gentil et il rit toujours. C’est un bon garçon avec qui il est facile de travailler. La bonne chose est que nous avons une excellente relation. Je n’aime pas être avec des gens qui ont toujours un visage de six pieds de long. C’est facile avec Marc » commente le spécialiste.

La rééducation de l’épaule droite à l’issue du test de Jerez s’avère plus longue et plus difficile que prévu. « Assurément, l’épaule n’aurait pas été parfaite pour la course au Qatar, ni 100% parfaite pour la Thaïlande », a admis Garcia lors d’un chat en direct sur Instagram avec Andrea Schlager pour Servusmotogp. « Mais il aurait certainement pu se battre pour le podium car c’est Marc Márquez et quand il porte un casque il oublie tout. Je ne peux pas le dire avec certitude, mais il aurait certainement combattu au sommet. »

Commencer le championnat avec quelques mois de retard lui permettra d’arriver en parfait état lors du premier Grand Prix. « Il va bien, sa condition physique s’améliore. Il fait de plus en plus d’exercices, maintenant il travaille également en parallèle avec son entraîneur personnel. Nous faisons un mélange d’exercices de rééducation d’un côté et de musculation de l’autre. J’ai également parlé à Marc du fait que nous ne savons pas quand nous recommencerons. Alors je lui ai dit “ne fais pas tout maintenant, reste calme, fais quelque chose pour rester en forme, mais ne fais pas de ton mieux maintenant, car cela n’a pas de sens” », a expliqué Garcia. Et il a ajouté : « c’est très difficile pour lui. Je ne peux pas imaginer comment les choses se passent à la maison maintenant sans faire de motocross ou sortir… »

 

 



Tous les articles sur les Pilotes : Marc Marquez

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team