La saison 2018 de Tito Rabat s’est peut-être bel et bien terminée au détour d’un virage rendu impraticable par une violente averse sur un tracé de Silverstone mal refait. On rappellera qu’à cette occasion, le pilote Avintia avait été percuté par la moto en perdition de Morbidelli alors qu’il tentait de relever sa Ducati. Au bilan, une jambe salement amochée qu’il faut à présent soigner. Et ce n’est pas si simple

Quelques semaines après sa lourde opération, l’Espagnol commençait déjà à envisager un retour dans un des Grands Prix programmés en outre-mer. Puis le sujet n’a plus été abordé, et d’autant moins que l’on a appris le prolongement de la pige de Jordi Torres. A tel point que son engagement actuel avec MV Agusta pour la saison Superbike a été suspendu :

Étant donné que Jordi Torres devait être en Thaïlande et au Japon pour remplacer Tito Rabat sur la Ducati de l’équipe Avintia, l’équipe et le pilote ont décidé de mettre fin à la collaboration. En raison des nombreux changements d’horaires auxquels Jordi devra faire face au cours des prochaines semaines, nous voulons lui donner la possibilité de se concentrer sur les courses MotoGP ” a-t-on commenté du côté de Torres.

À l’origine, le programme de Torres ressemblait à ceci : la course MotoGP à Aragón puis le Superbike à Magny-Cours. De France, Torres devait se rendre en Thaïlande pour la course MotoGP, puis rouler en Superbike en Argentine, avant de filer vers le Grand Prix du Japon. De là, il se serait envolé vers la finale du SBK au Qatar.

Un travail de forçat qui lui est donc épargné. Pendant ce temps, on avoue du côté de Rabat que la convalescence n’est pas aussi rapide qu’espérée. Tito y travaille pourtant, comme on peut le constater…

Tous les articles sur les Pilotes : Esteve Rabat

Tous les articles sur les Teams : Avintia Racing