La présence du logo VR46 sur les habits officiels des pilotes d’usine Yamaha lors de la présentation des troupes du constructeur pour la saison 2021 de MotoGP a lancé la rumeur. Laquelle ? Celle voulant qu’en 2022, le team satellite de la marque aux diapasons serait aux couleurs chères à Valentino Rossi. Exit donc Petronas, dont les compétences avérées feraient le bonheur d’un autre constructeur, du genre Suzuki voire Aprilia. Mais ce n’est pas si simple, et Lin Jarvis qui connait pour le moins le dossier, explique pourquoi …

La VR46 a été du paysage des partenaires de l’usine Yamaha en vue de la saison 2021 et d’aucuns y ont vu un signe précurseur pour une collaboration plus franche et étendue en 2022 en MotoGP. Du genre équipe satellite de la marque aux diapasons. Une tendance qui signifierait la fin d’une entente pourtant prolifique avec l’enseigne Petronas qui assurera ce rôle pour la troisième fois de rang cette année. On rappellera qu’en 2020, les M1 aux couleurs malaisiennes ont remporté six des sept victoires du constructeur d’Iwata, en 14 courses disputées…

Alors pourquoi Yamaha lâcherait-il la proie pour l’ombre ? Car la VR46 a tout à prouver au niveau de la compétition qu’est le MotoGP. À partir d’avril, des discussions auront lieu sur l’équipe qui sera l’équipe cliente Yamaha de la prochaine saison MotoGP. Le directeur de course Lin Jarvis explique : « nous avons un accord de trois ans avec l’équipe Petronas. Cet accord expire à la fin de l’année », confirme le cadre Yamaha.

« Cette année, les contrats avec les équipes clients seront renégociés. Il ne s’agit pas seulement de Yamaha. Il y a des discussions sur le fait qu’Aprilia fera des changements et qu’ils créeront leur propre équipe d’usine. Ensuite, il est possible que Suzuki équipe une structure cliente. Ou pas. Ducati aura-t-il encore deux équipes clients ? Que feront Honda et Yamaha ? Seulement chez KTM la situation semble claire, car ils ont un lien solide avec Tech3 », analyse Lin Jarvis.

« L’équipe Petronas Yamaha a fait un travail exceptionnellement bon depuis que nous avons commencé à travailler avec eux » reconnait Lin Jarvis. « Il n’y a aucune question sur leurs compétences et leurs opportunités en tant qu’équipe ». Pourtant, Petronas pourrait perdre l’accord avec Yamaha, son challenger n‘étant autre que l’équipe VR46 de Valentino Rossi qui est l’un de ses deux pilotes 2021…

Lin Jarvis donne rendez-vous au plus tard en mai prochain

« Est-ce que VR46 rejoindra ou non ? Telle est la question. Autant que je sache, vous avez une option qui expirera après un certain laps de temps », a commenté Lin Jarvis sur la situation. « Je pense qu’ils envisagent sérieusement de monter en MotoGP. Chez Yamaha, nous allons discuter avec les candidats potentiels ».

Jarvis termine ainsi sur Motorsport-total: « nous parlons sans aucun doute de Petronas et aussi de VR46, s’ils s’impliquent. Nous avons une relation de longue date avec VR46, à la fois avec l’entreprise et avec Valentino. Jusqu’à présent, rien n’a été négocié, il n’y a pas encore de discussions. Cela commencera certainement en avril et mai ». C’est-à-dire carrément demain…

On rappellera que la VR46 apparait sur la Ducati GP19 de Luca Marini placé chez Avintia, et encadré par Pablo Nieto, l’homme lige de Valentino Rossi en tant que directeur de ses équipes. On notera aussi qu’en 2021, les couleurs Monster, qui suivent le Doctor, seront vues à la fois chez Yamaha et chez Suzuki, marque sans team satellite, ce qui ne l’a pas empêché de rafler le titre pilotes avec Joan Mir en 2020.

Lin Jarvis parle du logo en haut à droite...



Tous les articles sur les Pilotes : Valentino Rossi

Tous les articles sur les Teams : Monster Energy Yamaha MotoGP, Petronas Yamaha Sepang Racing Team, SKY Racing Team VR46