L’Italien a intégré l’équipe Aprilia MotoGP afin de participer au développement de la RS-GP 2020 en l’absence d’Andrea Iannone, et souhaiterait pouvoir être titularisé à l’avenir.

Champion de Superstock 1000 en 2015 et vice-Champion d’Italie Superbike l’an dernier, Lorenzo Savadori possède plusieurs cordes à son arc avec en plus un parcours en Championnat du monde 125cc, en World Superbike et en MotoE.

Fort de cette riche expérience, l’Italien a été appelé par Aprilia afin de remplacer Andrea Iannone lors des premiers tests MotoGP de l’année, son compatriote étant visé par une enquête pour dopage. La sanction est tombée il y a deux semaines, et il se voit ainsi suspendu pour 18 mois. S’il va faire appel auprès du Tribunal Arbitraire du Sport, sa place reste toujours inoccupée jusque-là et Savadori bénéficierait d’une belle opportunité de carrière en intégrant complètement le projet de développement.

Si pour le moment rouler à temps plein pour le team ne semble pas encore à l’ordre du jour en raison du manque d’expérience de Savadori dans la catégorie, en revanche son poste de pilote d’essai pourrait être maintenu. « Je suis très concentré sur moi-même et sur mon travail », a-t-il déclaré au site italien GPOne lors d’un live. « Clairement, voir [Jorge] Lorenzo être pilote d’essai me fait réfléchir, mon objectif est d’essayer de courir avec Aprilia. A présent j’ai besoin de connaître la moto et la catégorie, faire des kilomètres pour apprendre l’électronique, les pneus et tout le reste. Aprilia sait que j’aimerais courir mais j’ai conscience qu’il me faut encore beaucoup progresser pour y parvenir. Quoi qu’il en soit, être au cœur d’un projet de ce genre est une fierté. »

 

 

 

Savadori a donc effectué ses premiers tours de piste sur une MotoGP début février, sur le circuit de Sepang, lors d’un premier test qui s’est révélé très positif, malgré une place en bas du classement : « La moto 2020 me semble bien plus simple à piloter que la précédente. Je dois dire que le département des courses de Noale a travaillé très dur pour cette moto et qu’ils ont fait de l’excellent travail. La preuve, c’est que Smith, Espargaró et moi avons donné plus ou moins les mêmes indications après les tests. »

La saison 2020 est pour le moment à l’arrêt et tous les doigts sont croisés afin de la voir reprendre le plus tôt possible. Si son temps de roulage dans la catégorie reine a donc été limité jusqu’à présent, le pilote italien n’en reste pas moins très heureux. « Pouvoir piloter une MotoGP a toujours été un rêve et il s’est réalisé grâce à Aprilia. Je dois les en remercier », a-t-il déclaré. « Piloter l’Aprilia c’est un peu comme aller dîner avec une belle femme et je dois remercier Fausto Gresini car il m’a aidé à me rapprocher du monde du MotoGP. »

© Photo principale : Alex Farinelli



Tous les articles sur les Teams : Aprilia Racing Team Gresini