La lutte pour la troisième position du classement provisoire du Championnat du Monde s’annonçait somptueuse à Phillip Island entre Maverick Viñales et Álex Rins troisièmes ex-aequo en y arrivant avec 176 points, suivis de Danilo Petrucci avec 169 et de Fabio Quartararo avec 163. Mais la chance ne souriait ni à Viñales, ni à Petrucci, ni à El Diablo, et finalement c’était Álex Rins qui en Australie, malgré une modeste neuvième place, faisait la bonne opération alors que ses trois rivaux espagnol, italien et français abandonnaient sur chute.

Sur le moment, Danilo Petrucci était amer : « Je suis franchement déçu parce que je passais enfin un week-end à la hauteur de mes attentes et en qualifications, j’avais réussi un bon temps, donc j’étais très optimiste pour la course. Au virage 2, Márquez m’a surpris de l’intérieur, j’ai été contraint de m’écarter sur une trajectoire sale, j’ai perdu le contrôle de la moto et j’avais un high side qui impliquait malheureusement aussi Quartararo. Je suis vraiment désolé pour lui et aussi pour le fait que j’ai probablement manqué une occasion de monter sur le podium. J’ai très mal à la cheville, mais après une première vérification au circuit, il semble que rien ne soit cassé et j’espère que ça ira pour la Malaisie. »

Quelques jours plus tard, Danilo n’est pas beaucoup mieux : « Malheureusement, la chute à Phillip Island a eu des répercussions et, même si rien n’est cassé, ma cheville me fait toujours mal et il m’est difficile de poser le pied au sol. J’espère que la douleur va diminuer dans les prochains jours et que je pourrai courir normalement. »

Sepang est l’un des circuits où Ducati a historiquement obtenu un grand nombre de victoires, cinq au total : avec Loris Capirossi en 2005, Casey Stoner en 2007 et 2009, et Andrea Dovizioso en 2016 et 2017. C’est aussi la piste où Dovizioso a obtenu sa première victoire avec Ducati dans la catégorie reine en 2016. Danilo Petrucci a réalisé son meilleur résultat en Malaisie sur la Desmosedici GP du Pramac Racing Team, où il a terminé sixième en 2015 et 2017.

Au classement par équipes, le team Ducati est en tête à deux courses de la fin avec un point d’avance sur le team Repsol Honda deuxième avec Marc Márquez et Jorge Lorenzo. Enfin, au classement Constructeurs, Ducati est deuxième avec dix points d’avance sur Yamaha.

Pour Petrux, « En tout cas, Sepang nous offre une nouvelle chance de marquer des points et nous devons en profiter au maximum. Il nous reste encore deux courses à disputer pour la troisième place du Championnat du Monde et pour le titre par équipes, ce qui est désormais mon objectif principal. »

Records à battre :

Record des essais : 1’59.053 par Dani Pedrosa sur Repsol Honda en 2015

Record du tour : 2’00.606 Jorge Lorenzo sur Yamaha en 2015

Meilleure vitesse de pointe : 339, 6 km/h pour Andrea Iannone sur Ducati

Classement provisoire du Championnat du Monde :

1 Marc MÁRQUEZ–Honda 375 points

2 Andrea DOVIZIOSO–Ducati 240

3 Álex RINS–Suzuki 183

4 Maverick VIÑALES–Yamaha 176

5 Danilo PETRUCCI–Ducati 169

6 Fabio QUARTARARO–Yamaha 163

7 Valentino ROSSI–Yamaha 153

8 Jack MILLER–Ducati 141

9 Cal CRUTCHLOW–Honda 133

10 Franco MORBIDELLI–Yamaha 105

11 Pol ESPARGARÓ–KTM 89

12 Joan MIR-Suzuki 77

13 Takaaki NAKAGAMI–Honda 74

14 Aleix ESPARGARÓ–Aprilia 53

15 Francesco BAGNAIA–Ducati 50

16 Andrea IANNONE–Aprilia 43

17 Miguel OLIVEIRA–KTM 33

18 Johann ZARCO–Honda 30

19 Jorge LORENZO–Honda 23

20 Tito RABAT–Ducati 18

Photos © Ducati



Tous les articles sur les Pilotes : Danilo Petrucci

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team