Marc Márquez est un pilote qui est déjà au sommet de son art. Son palmarès parle pour lui, il est l’espèce dominante en MotoGP, et cette situation est d’autant plus remarquable qu’il ne roule visiblement pas avec la moto la plus facile. La Honda est en effet un animal particulier qu’il faut apprivoiser. Marc Marquez le fait à la perfection, mais cette année, il semble avoir encore progressé, en diminuant le nombre de ses chutes…

Marc Márquez est l’homme qui affole les chiffres en Grand Prix. Cinq victoires, huit podiums un abandon, et 58 points d’avance au championnat après neuf Grands Prix. Il est aussi celui qui peut prendre 66°d’angle d’inclinaison sur sa RC213V… Et il chute moins ! Cela étant dit, tout ne va pas pour le mieux dans le meilleur des mondes pour autant…

Le septuple Champion du Monde apporte ainsi sa touche dans ce bilan effectué : « l’année précédente, la combinaison en cuir était toujours neuve, car je tombais chaque week-end… Depuis Le Mans cette année, mis à part le test de Montmeló, je n’ai pas chuté. C’est bien. C’est une statistique que je ne cesse de souligner ». Certes, mais il précise dans la foulée : « je tombe moins, c’est vrai. Mais est-ce que quelqu’un a compté mes sauvetages ? Je chute moins, mais je me sauve plus souvent ».

La Honda reste donc une machine à ne pas mettre entre toutes les mains. Demandez donc à Crutchlow ou à Lorenzo. Ou même à Márquez ! « Tu dois être si concentré. Tout est question de concentration. Si vous êtes très, très concentré sur la moto, vous pouvez éviter de nombreux accidents. Par exemple, lors du test à Montmeló, je n’étais pas concentré à 100%. La roue avant a glissé et je suis tombé. Parce que je n’étais pas assez concentré » a-t-il affirmé. « C’est le moyen de piloter la Honda, de trouver la limite et d’être le plus rapide ».

« L’expérience, l’atmosphère dans l’équipe, ces choses aident » poursuit Marc Márquez. « Cela ne signifie pas que je n’étais pas concentré au cours des deux ou trois dernières années, mais si vous êtes concentré, avez plus d’expérience et comprenez qu’il n’est pas nécessaire de donner 100% à chaque fois, cela aide beaucoup ».

Il termine : « si vous connaissez la moto, vous devez comprendre ses différents points. Cette année, nous pourrions perdre quelque chose dans le châssis, mais gagner à un autre moment. Il semble également que le moteur a plus de puissance. Cela nous permet d’être un peu plus en sécurité sur les freins ». Mais tout ça reste relatif et il faut bien s’appeler Marc Márquez pour gagner avec une Honda RC213V…

Tous les articles sur les Pilotes : Marc Marquez

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team