Entre Honda et Marc Márquez c’est une « success story » qui ne semble jamais finir. Une domination en MotoGP qui cimente une relation durable qui promet encore de belles années. Car pourquoi se séparer lorsque l’on nage ainsi en plein bonheur ? Parce que, en fait, la situation est plus complexe que ça. Dans ce couple infernal, il y a un dominant dont l’autre partie profite. Il s’agit de Marc Marquez sans qui Honda n’en serait pas là. Une emprise que le pilote n’a pas l’intention de relâcher. Ce serait même la condition incontournable pour continuer…

Qu’on se le dise : Honda, c’est chez Marc Márquez. Et lorsque l’on murmure seulement que l’on pourrait changer la donne au profit d’un autre pilote du clan HRC en MotoGP, le taulier met toujours les choses au point. Ainsi, sur “La Gazzetta dello Sport”, l’octuple Champion du Monde et pilote le plus victorieux sur une Honda en Grand Prix a prévenu au sujet des prochaines négociations qui vont être lancées en vue du renouvellement de son contrat : « je devrais écouter toutes les usines, il doit y avoir du respect. Pour le moment, la priorité est Honda, mais nous devrons avoir tout ce que nous demandons. »

Honda aura donc une marge de manœuvre on ne peut plus étroite… « Nous avons eu des contacts, j’ai fait des demandes » insiste Marc Márquez. « L’argent n’est pas la priorité. Bien sûr, ça compte, mais j’ai demandé des choses “sportives”. Si on arrive à un accord et qu’on me donne tout, et que je suis convaincu de ce projet, Honda reste la priorité. » Une précision qui arrive au moment où, chez Honda, on promet de travailler pour obtenir une RC213V plus conviviale. Mais… « Sans Marquez, Honda prendrait quelqu’un d’autre. Mais je suis également intéressé à travailler pour améliorer la moto, mes commentaires sont les mêmes que ceux de Lorenzo et de Crutchlow. Nous essayons de rendre la moto plus compétitive pour tout le monde, et pas seulement pour moi. Mais si je gagne, je ne me soucie pas des autres. »

En revanche, Honda ferait bien de ne se soucier que de lui… « Je n’ai pas connu la défaite depuis longtemps, je ne veux pas la connaître. Je suis ici pour gagner, pour essayer de rester devant. » Une feuille de route on ne peut plus limpide… Que Maverick Viñales a aussi signifié à Yamaha par la voix de son manager Paco Sanchez

Tous les articles sur les Pilotes : Marc Marquez

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team