Ces derniers jours, Marc Marquez a montré avec une grande satisfaction sur son réseau social les progrès réalisés avec son bras droit lors de sa convalescence. Comme un soulagement, que la pointe d’humour de ses propres commentaires a un peu plus révélé. Et c’en est réellement un. Car l’octuple Champion du Monde reconnait qu’il a connu des moments difficiles. Et il ne parle de forme physique, mais bien d’état mental …

Pour bien comprendre le bonheur qui vit actuellement Marc Marquez de se voir à nouveau capable de soulever des poids et des altères avec son bras droit opéré trois fois, il faut se rappeler par quoi il est passé. Et pour bien saisir l’événement, c’est l’Espagnol lui-même qui l’explique : « c’était difficile et dur du point de vue mental. Physique, mais aussi mental », a-t-il déclaré après la présentation du team Repsol Honda en vue d’une saison 2021 de MotoGP où il est attendu de pied ferme.

« C’était particulièrement dur en septembre et octobre, parce qu’à cette époque, chaque semaine, chaque jour, pendant tous les mois, la sensation dans mon bras était exactement la même, il n’y avait pas d’amélioration. Il n’y avait pas d’amélioration, mais la situation n’empirait pas. Je veux dire, j’avais l’impression que quelque chose bougeait à l’intérieur et c’était mon sentiment » avoue-t-il.

« Ensuite, j’ai fait de nombreux contrôles pour essayer de trouver cette infection, mais les analyses et tous les tests que j’ai faits étaient négatifs, toujours. Mais quelque chose n’allait pas bien. De l’autre côté, les médecins disaient “vous devez attendre, vous devez attendre”. J’attendais, et je faisais ce qu’ils disaient. Mais le sentiment était le même, et ces deux mois ont été très durs ».

Marc Marquez : « après la troisième opération, c’était dur »

Cependant, il y a eu pire … « Après la troisième opération, c’était dur parce que j’étais à l’hôpital depuis 10 jours et ces jours-là, le sentiment n’était pas le meilleur. Mais depuis, j’ai commencé à faire quelques exercices avec le bras, sur la sensation et puis j’ai essayé d’être toujours optimiste ».

Il précise aussi : « je n’ai jamais pensé que je ne ferais plus de course. J’ai toujours pensé à la prochaine course, à la prochaine épreuve à venir ». Au vu de ses progrès, l’idée de le voir commencer la saison le 28 mars au Qatar ne paraît plus si improbable. L’officiel Honda aura un autre contrôle de son bras à la mi-mars, et de là des décisions seront prises. Mais Marc Marquez insiste sur le fait que « les médecins décideront » ce qu’il sera en mesure de le faire. Cette mauvaise passe aura au moins engendré une forme de sagesse.

Marc Marquez a souffert à tous les points de vue ...



Tous les articles sur les Pilotes : Marc Marquez

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team