L’opération de l’épaule qu’a subi Marc Marquez a une conséquence collatérale non négligeable. Et décelé très tôt par Andrea Dovizioso… Ainsi, la période de convalescence qu’elle entraîne contraint le septuple titré à mettre entre parenthèses sa préparation physique. Un entraînement de tous les instants qu’il a révélé dans un entretien relayé par Tuttomotoriweb. Un élément clé à prendre en compte dès maintenant pour la campagne 2019 ? En tout cas, l’homme de Cervera a déjà prévenu qu’il ne sera pas à 100% de ses capacités lors des tests de février à Sepang…

Chez Honda, il faudra donc faire ses choix techniques cruciaux dans des circonstances qui ne sont pas idéales. Lorsque l’on fait 168 cm pour un poids de 59 kg et qu’il faut mener jusqu’aux limites une Honda de 290 ch pesant 157 kilos, le quotidien, hors compétition, passe par un entraînement sportif intense partagé entre le gymnase, le cyclisme et le cross.

Autant d’exercices dont est actuellement privé celui qui a décroché cinq titres en six saisons… « Vous avez besoin d’un objectif pour lequel vous vous entraînez. C’est indispensable. Bien sûr, il y a aussi les jours où je me lève et me dis : “Aujourd’hui, je veux être paresseux”. Que ce soit le cyclisme, le football, le tennis, vous avez toujours besoin d’un haut niveau de compétition, trouvez un partenaire “prêt à jouer”, toujours prêt à donner le meilleur pour vous battre ».

Et ce partenaire, c’est son frère : « Alex n’est pas seulement mon frère, mais aussi mon meilleur ami, on se pousse l’un l’autre. Il est le partenaire d’entraînement idéal. J’ai trois ans de plus, alors je veux le battre. Il fait cependant tout pour être meilleur que moi. C’est une saine émulation ».

Mais il n’y a pas que les muscles qu’il faut travailler. Il y aussi l’esprit. Avec ce moyen qu’est la Playstation ! « Votre cerveau fonctionne lorsque vous jouez au ” MotoGP “ou à la” Formule 1 “. Vous tentez de faire exactement le même tour à chaque fois … En fonction du circuit, je prends toujours la meilleure moto. Et parfois, il arrive que je surmonte mon moi virtuel ! »

Il termine en donnant cette indication sur ses déplacements : « lors de la réservation, j’attache une grande importance au fait que l’hôtel dispose d’un centre de remise en forme. Peu importe comment est la chambre ».

Enfin, dans cette vie de forçat, il a aussi ses quartiers libres : « j’ai des jours de détente. Lors de ces moments de repos, je suis autorisé à manger ce que je veux. Bien sûr, je peux aussi manger sainement et faire du sport, si c’est ce que je recherche. Le jour de repos ne signifie pas que vous devez être paresseux, mais vous pouvez l’être ». Mais en ce moment, Marquez est plutôt en mode repos forcé…

 

Tous les articles sur les Pilotes : Marc Marquez

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team