Le cas Valentino Rossi en MotoGP à l’âge de 42 ans sera un des débats de cette saison 2021 qui pourrait être sa dernière. Et d’abord parce qu’une clause de résultat est insérée dans son contrat d’un an seulement avec Yamaha, qui l’a placé chez Petronas. Chaque Grand Prix sera donc scruté et, même, chaque moment dudit Grand Prix. Le Qatar a confirmé la tendance. Il y a d’abord eu la quatrième place au terme des qualifications, qui a encouragé les tenants de la prolongation de carrière du Doctor à sortir du bois. Puis il y a eu la douzième place en course, qui a décidé ceux qui aimeraient le voir à la retraite à monter au front. C’est le cas de l’ancien Champion du Monde 500 sur Suzuki Marco Lucchinelli, qui se montre même assez direct …

Dans sa conférence de presse d’avant le Grand Prix de Doha, Valentrino Rossi a regretté que certains jeunes pilotes d’aujourd’hui montrent peu de respect à l’égard de leurs ainés sur la piste. Brad Binder a ainsi été clairement visé. Mais avec cette sortie de Lucchinelli, on peut interpréter ces épisodes de course comme le fait qu’un jeune se fait la place au détriment celui qui ne veut pas céder la sienne. Alors que son temps serait passé.

Dans des propos relayés par le site InSella.it, il ne se satisfait pas que Vale ait passé le cap de 25 saisons en Championnat du Monde : « Rossi était une nouveauté dans le championnat du monde, une autre façon de courir, un martien, un génie. Mais maintenant il est de retour sur terre et il n’y a plus d’excuses à trouver. Passons maintenant aux jeunes. Sans nuire au neuf fois champion du monde, cela suffit. Il enlève la moto à un jeune pilote, il n’a pas gagné de course depuis plus de trois ans et il a remporté le dernier championnat du monde en 2009. Il a toujours couru pour gagner mais maintenant il court pour finir ».

Marco Lucchinelli veut qu’on arrête de trouver des excuses à Rossi

Un constat impitoyable. Mais Lucchinelli précise cependant : « je ne suis pas en colère contre Valentino, mais contre ceux qui continuent de lui trouver des excuses. À part lui, il y a eu une alternance au fil des ans. Je pense qu’il veut toujours faire mieux et il n’est certainement pas lent. Mais les jeunes ont ce petit plus qui fait la différence. C’est devenu un stimulant pour les jeunes d’être devant lui ». Jusqu’à le bousculer en course …

Lucchinelli termine sur l’argument que le championnat perdrait beaucoup avec le départ de Rossi. L’Italien ne le croit pas : « il ne perdrait pas de son attrait, les autres montrent aussi un spectacle. Et puis les motos ne semblent plus si difficiles à piloter car même les débutants sont rapides tout de suite. Avant, vous aviez l’habitude de vous casser les os pendant trois ans avant de devenir fort. Pour gagner une course, oui, cela pouvait aussi être fait, mais pour gagner un championnat du monde, il fallait du temps ».

Lucchinelli pense que Rossi a fait son temps.

 



Tous les articles sur les Pilotes : Valentino Rossi

Tous les articles sur les Teams : Petronas Yamaha Sepang Racing Team