Le déconfinement suit son cours et libère les esprits. Les pilotes retrouvent le grand air comme la moto qui leur a tant manqué. Chez KTM, on a déjà repris le collier et Pol Espargaró aura été le premier à retrouver sur un circuit sa machine de MotoGP. Les autres doivent encore attendre. Mais on sent qu’ils ont une terrible envie d’en découdre. La preuve avec Maverick Viñales qui ne tient plus… Voilà qui promet pour les retrouvailles à Jerez, à la mi-juillet.

Maverick Viñales ne demande qu’une chose : emboîter le pas de Pol Espargaró qui a pu, sur le Red Bull Ring, et pendant deux jours, renfiler la combinaison et le casque pour rouler avec sa MotoGP. Une RC16 de chez KTM. Dans des propos relayés par motorsport-total, il commente : « en tant que pilote, j’ai beaucoup mûri l’année dernière. Cela est principalement dû au rôle que Yamaha m’a confié. Je me sens plus important maintenant ce qui concerne le développement de la moto et donc plus important pour le constructeur ».

« Sur la piste, un seul, à savoir le plus fort, gagne »

Vinales a déjà prouvé qu’il pouvait battre Marquez les bons jours malgré ses statistiques incroyables. Il l‘a démontré durant la saison 2019 à Assen, un Grand Prix qu’il a remporté avec près de cinq secondes d’avance sur Marc Marquez. « Nous avons montré que Marc n’est pas imbattable pour nous si nous sommes pleinement concentrés et faisons de notre mieux », souligne Viñales qui termine : « je le respecte en tant qu’adversaire et en tant que pilote. En fin de compte, c’est un nom comme les autres, comme Valentino. Ce ne sont que des noms. Sur la piste, un seul, à savoir le plus fort, gagne. Moi je ferai toujours de mon mieux ».



Tous les articles sur les Pilotes : Maverick Vinales

Tous les articles sur les Teams : Monster Energy Yamaha MotoGP