Marc Marquez sera donc à nouveau absent dans un Grand Prix cette saison. Il a longtemps été espéré en Aragon, mais finalement, l’échéance du retour est à présent repoussé pour Valence, en novembre. Il prend donc son temps, à l’aune de l’expérience malheureuse vécue à Jerez où la précipitation a été mauvaise conseillère. Au passage, ça fait depuis juillet que l’octuple Champion du Monde n’a pas touché une MotoGP. Dans quel état physique, mental et sportif sera-t-il lorsque le signal du retour aura été donné ? Celui qui en est passé par là, Mick Doohan, livre son expérience pour mieux nous éclairer. En précisant que, dans son cas, ça l’avait quand même poussé vers la retraite…

Mick Doohan a été un pilote Repsol Honda, couleurs à qui il a apporté gloire et félicité. Il s’était aussi sacrifié pour elles. Doit-on faire le parallèle avec la situation actuellement vécue par Marc Marquez ? Sur MotoGP.com, l’Australien explique : « c’est certainement une situation difficile pour Marquez, mais pour être honnête, beaucoup de pilotes chutent en ce moment, et une blessure en fait malheureusement partie. Souvent, rien ne se passe, mais parfois c’est le cas », explique Mick Doohan.

« La blessure au bras semblait assez simple, mais malheureusement il n’était pas assez fort pour revenir aussi vite qu’il a essayé », a ajouté l’Australien de 55 ans, faisant référence au retour foudroyant raté de l’Espagnol de 27 ans. Sur cet épisode, Doohan, fait preuve de compréhension : « j’ai fait la même chose dans le passé. J’ai poussé trop fort avec ma jambe en 1999 pour revenir rapidement. J’ai alors cassé toutes les vis de la plaque et ma jambe s’est effondrée. C’est aussi la raison pour laquelle j’ai pris ma retraite ».

« Il sera fort »

A ce stade de la conversation, le quintuple Champion du Monde ne rassure guère… Mais il rectifie ensuite le tir : « en tant que pilote de course, vous devez toujours garder un œil sur le prochain objectif et pour lui, l’objectif était probablement de revenir le plus rapidement possible. D’un point de vue mental, il sera Marc, il doit juste laisser la blessure physique derrière », a poursuivi Doohan. « Il sera fort ».

« Il pourra à nouveau gagner et remporter des titres mondiaux », a affirmé le vainqueur à 54 reprises de Grand Prix. « Une blessure ne change pas vraiment votre façon d’aborder les courses. Nous savons tous, en tant que pilotes, qu’une blessure peut survenir. C’est quelque chose à accepter avant même de monter sur la moto. Et quand c’est le cas, vous essayez de comprendre pourquoi cela s’est produit et combien de temps il vous reste avant de pouvoir revenir. Malheureusement, cela prend un peu plus de temps avec Marc. Mais il l’a déjà traité du point de vue psychologique, il s’agit essentiellement de quand puis-je revenir et recommencer à jouer à mon meilleur niveau » termine l’Australien.



Tous les articles sur les Pilotes : Marc Marquez

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team