Pol Espargaró est passé au travers les embûches d’une journée à Misano où il fallait garder ses nerfs. La piste n’était certes plus arrosée par la pluie, cependant, elle a mis plus que son temps avant de commencer à sécher, et encore, pas partout. Il fallait donc ouvrir l’œil et se maitriser au guidon d’une Honda reconnue comme être compliquée. Mais le résultat est là pour l’Espagnol qui échoue juste devant la première ligne et relègue son illustre équipier Marc Marquez sur la troisième…

Pol Espargaró peut être satisfait de sa dure journée à Misano. Un samedi qui s’est terminé avec le quatrième chrono au terme de qualifications qu’il a fallu aborder avec confiance et détermination. L’officiel Honda a trouvé une bonne stratégie. Pour finir, le Catalan a obtenu la quatrième place sur la grille, ne manquant que la première ligne de 0,18 seconde.

« Les conditions sous la pluie étaient extrêmement dangereuses. J’ai pris beaucoup de risques pour entrer tout de suite en Q2 » se souvient le frère d’Aleix. « J’étais super soulagé, la moitié de la journée était finie pour moi », raconte-t-il. Puis il ajoute : « même en Q2, la piste était encore extrêmement délicate. C’était si facile de commettre une erreur. Si vous allez seulement un peu au large, vous attrapez immédiatement un endroit humide quelque part. Les deux premières lignes sont bonnes ici. Le premier secteur est très délicat après le départ ».

Pol Espargaró

Pol Espargaró explique comment le défaut de la Honda est devenu une qualité

« Le fait que nous ayons généralement un peu moins d’adhérence à l’arrière avec la Honda rend la tâche un peu plus facile ici à Misano » révèle Pol Espargaró. « Les trois premières motos étaient des Ducati. Nous, on s’habitue à ce type de moto. J’ai plus de problèmes avec ça que les autres. Je m’entraîne beaucoup pour m’améliorer. C’est clair que c’est maintenant un peu plus équilibré ici ».

Pol Espargaró termine : « c’est difficile dans de telles qualifications. Par exemple, j’ai commencé rapidement, mais j’ai rattrapé d’autres pilotes comme Miguel Oliveira. J’ai dû fermer les gaz et le pneu a refroidi à nouveau. En retour, les autres roulent vite. Le problème, c’est que vous perdez rapidement votre rythme. J’ai vu Petrucci tomber, alors bien sûr, vous y pensez. C’est un mélange de sentiments. Le warm-up de dimanche sera très important ». Les conditions pour la course sont attendues pour être sèches. Quelle est l’ambition du pilote Honda ? “Un podium, ce serait formidable, mais se battre pour le top 5 serait déjà très bien. Si mon actuelle position sur la grille avait été acquise avec un peu plus de tours sur le sec, j’aurais trouvé ça faisable. Mais je pense que personne ne sait comment les choses vont se passer dimanche“.

Pol Espargaró

Résultats Q2 MotoGP GP Émilie Romagne

344

Résultats Q1 MotoGP GP Émilie Romagne

q1

Crédit classement motogp.com



Tous les articles sur les Pilotes : Pol Espargaro

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team