Ce dimanche 24 octobre 2021, Pol Espargaró a répondu aux questions des journalistes depuis le Misano World Circuit Marco Simoncelli, à l’issue du Gran Premio Nolan del Made in Italy e dell’Emilia-Romagna.

Nous sommes allés écouter (via un logiciel de téléconférence) les propos du pilote espagnol, qui a décroché ce dimanche son premier podium avec Honda, et assuré ainsi le doublé à la marque japonaise.

Comme à notre habitude, nous reportons ici les paroles de Pol Espargaró sans la moindre mise en forme.


 

Pol, il s’agit de votre tout premier podium sous les couleurs de Repsol Honda. Vous avez su tirer profit de deux bonnes journées d’essais privés ici pour être fort tout ce weekend. Que représente pour vous ce premier podium pour votre nouvelle équipe ?

« Cela représente beaucoup. Comme tout le monde a pu le constater, j’ai rencontré de nombreuses difficultés tout au long de l’année. C’est important pour moi en tant que pilote, mais aussi pour l’équipe qui a fait un gros travail, surtout en cette période de Covid car la crise sanitaire impacte sans doute plus les constructeurs japonais que les européens. Le fait de signer le doublé ici est incroyable, pour moi bien sûr, mais aussi pour Honda qui a effectué un très gros travail. »

“La crise sanitaire impacte sans doute plus les constructeurs japonais que les européens”

 

Au final, ce fut une course plutôt en solitaire de votre part aujourd’hui, si on met de côté le duel avec Miguel Oliveira. Qu’avez-vous appris au cours de cette épreuve qui puisse vous être utile lors des prochaines échéances ?

« Je ne suis pas sûr que mon choix de pneu arrière ait été le bon ici. Lors du premier Grand Prix qui s’était tenu ici j’avais choisi le medium, qui m’avait permis alors de faire freiner la moto d’une meilleure façon. Mais aujourd’hui je n’ai pas été à l’aise en entrée de virage, car justement l’arrière de la moto avait tendance à trop glisser. »

« Ce problème, je l’avais déjà rencontré lors de la première course ici quand j’ai roulé avec le soft à l’arrière, et c’est d’ailleurs pour cela que j’étais passé au medium. Après, je dois prendre exemple sur Marc en ce qui concerne les départs. Il est vraiment très fort avec le réservoir de carburant plein, et c’est vraiment quelque chose sur quoi je dois progresser. »

 

« Mais c’est une question d’expérience, et il en a bien plus que moi sur cette moto. Il sait aussi parfaitement gérer les freins pour dépasser. Me concernant j’ai perdu vraiment trop de temps dans mes dépassements en début de course, et quand je me suis retrouvé devant, le trio de tête composé de Pecco Bagnaia, Jack Miller et Marc était déjà trop loin. »

« Ils étaient quasiment à deux secondes, et je ne pouvais plus rien faire : Ils étaient vraiment trop loin et moi j’étais un peu isolé, donc ce n’était pas possible de revenir sur eux. Voilà donc mes deux axes de progression : Le choix des pneus ainsi que mon agressivité en tout début de course. »

Quelle a été la plus grande progression que vous ayez réalisée lors des deux journées d’essais privés qui vous a permis d’être compétitif ce weekend ?

Lors de ces essais, je me suis surtout concentré pour avoir plus de grip à l’arrière. Avec ce package j’ai pu rouler comme je l’entendais, même si avant cela il n’a pas été si adapté en Amérique. Je l’ai d’ailleurs payé en course là-bas. Mais je savais dans un coin de ma tête que ce package allait très bien fonctionner ici à Misano.

“Je savais dans un coin de ma tête que le package allait très bien fonctionner ici à Misano”

 

« Le meilleur moment pour moi ce weekend a sans doute été les FP3, lorsque j’ai réussi à faire cet excellent tour sur le mouillé, qui m’a permis de passer directement en Q2, et ensuite de me qualifier en quatrième position. A partir de là la moitié du travail était fait, car quand vous vous retrouvez à cet endroit sur la grille vous vous retrouvez avec des pilotes qui sont plus rapides, et il est donc plus facile d’afficher un meilleur rythme en course. Tout est plus facile par rapport au départ dans le peloton. »

 

Dans quelle mesure votre podium vous rassure-t-il dans votre capacité à être rapide avec la Honda ?

« C’est d’abord un résultat important pour Honda, qui parvient à réaliser un doublé après plusieurs saisons particulièrement difficiles. Pour moi c’est bien sûr très important en tant que pilote, c’est sans doute mon meilleur résultat en MotoGP. C’est un moment important dans ma carrière, mais je suis encore plus soulagé pour Honda. »

« Il fallait voir toute l’équipe travailler ces derniers temps, surtout à cause du Covid. Je sais comment travaillent les constructeurs européens. Chez Honda, ils n’ont pas relâché la pression un seul instant, même quand le Covid frappait fort en Europe. Je peux vous assurer qu’ils ont davantage souffert du contexte sanitaire que les constructeurs européens. »

MotoGP – Misano-2 – Résultats Course :

Crédit classement : MotoGP.com



Tous les articles sur les Pilotes : Pol Espargaro

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team