Ce jeudi 16 septembre 2021, Aleix Espargaró a répondu aux questions des journalistes depuis le Misano World Circuit Marco Simoncelli, en prélude au Gran Premio Octo di San Marino e della Riviera di Rimini.

Nous sommes allés écouter (via un logiciel de téléconférence) les propos du pilote espagnol, qui a obtenu au cours des deux dernières manches ses meilleurs résultats avec Aprilia depuis qu’il a rejoint les troupes de Noale en 2017. Il tentera donc de poursuivre sur cette voie ce weekend sur la côte Adriatique.

Comme à notre habitude, nous reportons ici les paroles de Aleix Espargaró sans la moindre mise en forme.

 


 

Aleix, vous venez de sortir deux très bons résultats au cours des deux dernières manches, avec une troisième place à Silverstone ainsi qu’une quatrième en Aragon le weekend dernier. Pensez-vous que vous allez pouvoir tenir le rythme à Misano ?

« Il est clair que c’est une autre histoire que de se battre pour un top 5 lors de chaque course plutôt que pour un top 15. Cela change radicalement l’approche du weekend. Je pense que nous avons fait du très bon boulot à Silverstone ainsi qu’en Aragon, et pas seulement qu’en course, mais aussi lors des différentes séances d’essais pour bien préparer la moto, en faisant notamment de longs run avec des pneus usés. »

« Cette façon de travailler, c’est la clé, et nous allons tenter de reproduire cela ce weekend. Il est vrai que nous n’avons pas un très bon passif ici avec Aprilia, mais avec la moto de cette année c’est une autre histoire, et nous allons essayer de garder ce rythme. Cela ne va pas être facile, mais je vais faire de mon mieux. »

“Avec la moto de cette année, c’est une autre histoire”

 

Aprilia a mené plusieurs essais ici lors des derniers mois. Pensez-vous que cela soit de nature à vous mettre dans une position avantageuse pour ce weekend ?

« On va bien voir. Lors des derniers mois Andrea Dovizioso a procédé à des essais ici, mais aussi Maverick Viñales lorsqu’il a essayé la moto pour la première fois. Après, il est clair que la vocation de ces essais était simplement de lui faire découvrir la moto, et pas de lui faire essayer une quelconque nouvelle pièce ou autre. Au final les essais qui ont été menés ici ne vont donc pas représenter un réel avantage pour moi, mais passé cela je dois dire que la moto fonctionne bien sans trop y toucher pour l’instant, donc nous allons y aller prudemment demain matin. »

 

 

 

Vous avez atteint un niveau de performances jamais vu jusqu’ici avec Aprilia lors des dernières manches. Pensez-vous être tout près d’une première victoire, ou bien vous manque-t-il encore quelque chose pour atteindre cet objectif ?

« Ça ne coûte rien de rêver ! Je pense effectivement que nous n’avons jamais été aussi proches de la victoire. S’imposer en MotoGP est très difficile compte tenu du niveau qui est extrêmement élevé, mais c’est vrai qu’aussi bien à Silverstone qu’en Aragon nous n’en étions pas si loin, mais nous devons encore progresser, notamment au niveau de la régularité, et globalement du point de vue interne nous devons faire moins d’erreurs tout au long du weekend, car nous avons encore eu quelques soucis juste avant la course en Aragón. »

« Nous devons également encore progresser au niveau du moteur si nous souhaitons nous battre dans les derniers tours face aux Ducati et aux Honda. Je suis néanmoins satisfait de notre vitesse de pointe, mais la régularité est la clé. Ce qui est sûr, c’est que si nous finissons la saison avec le rythme que nous avons eu lors des deux dernières manches, cela serait fantastique. »

 

Classement du championnat du monde des pilotes :

Aragon



Tous les articles sur les Pilotes : Aleix Espargaro

Tous les articles sur les Teams : Aprilia Racing MotoGP