Ce jeudi 16 septembre 2021, Pecco Bagnaia a répondu aux questions des journalistes depuis le Misano World Circuit Marco Simoncelli, en prélude au Gran Premio Octo di San Marino e della Riviera di Rimini.

Nous sommes allés écouter (via un logiciel de téléconférence) les propos du pilote italien, auteur de sa première victoire la semaine dernière en Aragon, et qui aura bien l’intention de remettre le couvert à Misano devant son public ce weekend.

Comme à notre habitude, nous reportons ici les paroles de Pecco Bagnaia sans la moindre mise en forme.


 

Pecco, vous avez connu une dernière course absolument incroyable avec votre première victoire en MotoGP à la clé. Avec le recul, pouvez-vous nous dire ce que ça fait d’être un vainqueur en MotoGP, ainsi que le degré de confiance en plus que cela procure à l’approche de votre course à domicile, ici à Misano ?

« Je suis très content déjà, dès le début du weekend en Aragon j’ai eu de très bonnes sensations avec la moto. Je ne m’attendais pas à décrocher une première victoire comme celle-là, car je n’avais jamais eu à batailler de la sorte en MotoGP, et le fait que cela se produise au cours de ma première victoire c’était vraiment sympa. Je suis par ailleurs très content de pouvoir évoluer devant nos fans ce weekend. »

« Cela va être super de piloter dans cet environnement, d’autant plus qu’il s’agit d’une piste où j’ai été très fort l’an dernier. En effet, même si j’avais commis une erreur lors de la seconde manche qui s’était tenue ici, j’avais obtenu mon premier podium lors de la première d’entre elles. Je suis très content et très motivé à l’idée de courir ici dans la foulée de ma première victoire la semaine dernière. Je sais que cela ne va pas être facile car le niveau est vraiment très élevé. Il est donc très difficile de prédire ce que je vais bien pouvoir faire durant le weekend, mais je suis sûr que nous allons pouvoir défendre nos chances. »

“Je suis sûr que nous allons pouvoir défendre nos chances”

 

Quand on analyse le weekend en Aragón, on se rend compte que vous n’avez pour ainsi dire commis aucune erreur. Avez-vous retenu quelque chose que vous puissiez mettre de nouveau en pratique lors des prochaines courses ?

« Je ne sais pas vraiment, j’essaie juste de tout faire comme il faut en course. Quand vous travaillez bien durant les essais lors de toutes les séances, il est clair que vous arrivez bien préparé sur la course. Pour autant, vous ne pouvez pas savoir ce que vont faire vos concurrents, donc quand Marc Márquez a commencé à porter ses attaques le weekend dernier, j’ai mis un point d’honneur à ne pas le laisser devant à la sortie du moindre virage. Je pense que cela a été la clé de la victoire. »

“Quand Márquez a commencé à porter ses attaques, j’ai mis un point d’honneur à ne pas le laisser sortir du virage devant”

 

 

Il vient d’être annoncé que Michelin resterait le manufacturier unique de la catégorie jusqu’en 2026. Selon vous, qu’est-ce qui peut être amélioré et quelles sont les faiblesses des pneus proposés par le manufacturier français ?

« Ce que nous avons demandé au cours de la Commission de sécurité qui s’est tenue en Aragón, c’est d’avoir une plus grande régularité dans les performances fournies par les pneus Michelin. C’est quelque chose dont nous avons vraiment besoin, car les constructeurs procèdent à de lourds investissements sur les motos. Le problème est qu’il est arrivé sur certaines manches que nous soyons en bonne posture durant tout le weekend et que le jour de la course tout devienne soudainement plus difficile. Ce n’est pas facile de gérer ce genre de situation, aussi bien du côté des pilotes que du côté des constructeurs. »

Jack Miller a déclaré que son objectif était de voir une Ducati en haut de la hiérarchie, peu importe laquelle, et qu’il ferait tout pour favoriser cette situation. Est-ce que vous attendez de votre coéquipier qu’il vous assiste dans la quête de la victoire si l’opportunité se présente ?

« J’aimerais bien, je l’espère c’est sûr. Nous travaillons très bien ensemble. Notre moto cette saison est incroyable, tout le dur labeur que nous accomplissons ces temps-ci dans notre garage est juste incroyable, et nous sommes chaque fois un peu plus près de la première place. C’est mon souhait aussi de voir une Ducati en tête. »

“Mon souhait est de voir une Ducati en tête”

 

Classement du championnat du monde des pilotes :

Aragon




Tous les articles sur les Pilotes : Francesco Bagnaia

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team