Ce samedi 18 septembre 2021, Aleix Espargaró a répondu aux questions des journalistes depuis le Misano World Circuit Marco Simoncelli, au terme de la deuxième journée du Gran Premio Octo di San Marino e della Riviera di Rimini.

Nous sommes allés écouter (via un logiciel de téléconférence) les propos du pilote espagnol, auteur du huitième temps en qualifications.

Comme à notre habitude, nous reportons ici les paroles de Aleix Espargaró sans la moindre mise en forme.


 

Aleix, juste après les FP3 le classement semblait indiquer que vous alliez devoir participer à la Q1 en premier lieu. Mais finalement cela n’a pas été le cas et vous avez été reversé directement en Q2. Pouvez-vous nous expliquer ce qu’il s’est passé ?

« Ils [la Direction de course] ont fait une erreur. Mon équipe est allée les voir pour leur montrer les images et ils ont reconnu leur erreur et se sont excusés. Ils ont pensé que j’avais réalisé mon meilleur temps lors de la chute de Danilo Petrucci ou de Iker Lecuona, mais ce n’était pas dans ce tour. Lors de mon meilleur tour il n’y avait tout simplement pas de drapeaux jaunes. »

Comment s’est déroulée votre journée ?

« Je ne suis pas totalement satisfait dans le sens où je n’ai pas la vitesse que j’ai eue lors des deux dernières courses, mais dans le même temps quand je regarde où nous sommes je suis tout de même optimiste pour demain car depuis hier nous avons bien progressé. J’ai pu essayer le pneu dur lors des FP4 et j’ai eu de bonnes sensations. Mon rythme n’est pas mauvais. J’ai fait une petite erreur lors des qualifications en chutant, mais je suis tout de même content car nous sommes prêts pour demain et nous ne sommes pas loin des meilleurs. »

 

Quand vous dites que vous êtes prêts, cela signifie prêts pour vous battre de nouveau pour un top 5 ?

« Je pense que le top 5 est jouable. Nous allons prendre le départ depuis la huitième position sur la grille, mais certains pilotes devant moi ont un rythme de course moindre. Cela va donc être intéressant, d’autant plus que les deux composés pneumatiques mis à notre disposition, le soft et le medium, fonctionnent bien. On pourrait donc assister à une belle course, sans compter avec la pluie qui menace. Nous sommes prêts pour nous battre pour le top 6. Je pense que le podium va être difficile, mais une place dans le top 6 sur ce circuit devrait être jouable. »

Que pensez-vous du travail accompli par Maverick Viñales jusqu’ici ? Il s’est qualifié directement en Q2, ce qui est déjà une belle petite prouesse sachant qu’il n’en est qu’à sa deuxième course avec Aprilia…

« Pour moi ce n’est pas une surprise. Je sais à quel point il est rapide, et il a participé à des essais il y a deux semaines ici. C’est un bon pilote sur une bonne moto, c’est donc normal qu’il soit proche des avant-postes. Je suis content de cela, car les deux Aprilia se sont directement qualifiées en Q2 devant leur public italien, et nous sommes en bonne posture pour défendre nos intérêts demain. »

“Maverick ? Un bon pilote sur une bonne moto”

 

Demain ce sera la toute première fois que vous aurez un coéquipier qualifié dans le top 10. Pensez-vous que cela puisse vous aider lors de la course ?

« Je ne pense pas que cela va changer grand-chose pour moi. Nous allons pouvoir recueillir plus d’informations j’imagine, comme ce fut le cas par exemple aujourd’hui lors des FP4, lorsqu’il a roulé avec le pneu soft et moi avec le medium. Cela va donc nous permettre de déterminer plus facilement quel est le meilleur pneu pour demain. Dans l’ensemble c’est forcément bien d’avoir un coéquipier compétitif. Mais le fait est qu’en course il n’y a plus forcément de notion de coéquipier, car on donne tout ce qu’on a pour obtenir le meilleur résultat possible. »

“En course, il n’y a pas de notion de coéquipier”

 

MotoGP Misano – La grille :

Crédit classement : MotoGP.com



Tous les articles sur les Pilotes : Aleix Espargaro

Tous les articles sur les Teams : Aprilia Racing MotoGP