C’est avec l’expérience d’un meeting complet accompli la semaine passée qu’Hervé Poncharal aborde avec ses troupes Tech3 et ses KTM ce second round à Misano. Mieux, en plus de la compétition de dimanche dernier, un jour de test a apporté encore un peu plus d’éléments de réflexion pour une progression qui doit être affirmée dans un secteur donné. Le Français révèle lequel…

Le dernier Grand Prix de Saint Marin n’a pas été à proprement parler une déception, mais la relative discrétion des KTM a laissé comme un goût d’inachevé. Justement, voici l’occasion de se rattraper. Hervé Poncharal livre sa feuille de route : « nous vivons notre troisième week-end consécutif sur le même circuit cette année et, comme d’habitude, il sera très intéressant de voir ce que nous pouvons améliorer sur notre moto. Il est clair que le temps semble assez stable, donc nous ne nous attendons pas à une grande différence. Mais le fait d’avoir autant de temps pour travailler ici devrait rendre ce week-end encore meilleur.

Nous sommes assez satisfaits du rythme de course de Miguel et Iker. Notre point faible a été le seul tour rapide des qualifications pour obtenir une meilleure position sur la grille de départ, comme je l’ai dit plusieurs fois cette saison. Nous pouvons voir que la section sinueuse juste après le départ rend le dépassement difficile, nous devons donc mieux nous qualifier ».

Pourquoi Lecuona n’a pas fait la journée de test

« Je pense que la configuration de la course ne sera pas très différente de celle que nous avons utilisée le week-end dernier. Nous avons également eu la chance de tester quelques trucs avec Miguel, ce qui n’a rien de dramatique, mais qui nous aidera, je l’espère, à réduire l’écart avec les meilleurs. Il est clair qu’il s’agira plutôt de mieux comprendre la moto et d’essayer de la régler avec précision. Nous n’étions pas trop loin du sommet de toute façon, tout le monde était très proche.

Dimanche dernier, nous avons terminé à 12 secondes du sommet, dont nous n’avons perdu que six dans les premiers tours. C’est un signe que nous devons travailler sur ce point. Iker n’a pas testé aujourd’hui, car il n’a pas assez d’expérience pour comparer les petites évolutions. Il a donc choisi de travailler avec son équipe sur les données de la course et de se reposer afin d’être complètement rechargé pour vendredi matin. Nous sommes très heureux de la façon dont il travaille et je pense qu’il peut aussi faire un pas important ce week-end ».

 



Tous les articles sur les Pilotes : Iker Lecuona, Miguel Oliveira

Tous les articles sur les Teams : Red Bull KTM Tech3