Johann Zarco a retrouvé le top 5 en MotoGP dans ce second Grand Prix à Misano. C’est certainement bon pour reconstruire la confiance ébranlée du Français qui a disparu des tablettes dans cette seconde partie de saison aussi vite qu’il s’y était affirmé dans la première. Depuis six courses on ne l’avait pas vu à pareille fête et son dernier podium remonte à la Catalogne. Il faudra encore travailler pour y remonter car le pilote Pramac Ducati finit tout de même à plus de 16 secondes du vainqueur Marc Marquez et derrière la GP19 de Bastianini que l’on émarge dans le trio de tête…

Et puis, pendant ce temps, un compatriote devenait Champion du Monde en la personne de Fabio Quartararo. Le double titré en Moto2 félicitait ainsi le nouveau couronné en MotoGP : « du point de vue de Ducati, j’aurais aimé que Pecco garde la décision du titre ouverte jusqu’à la dernière course. Mais Fabio a été le plus régulier cette année. Même lorsqu’il a eu des problèmes, il a montré des courses solides et marqué des points. Je suis content pour lui, c’est un très bon signe pour la France. Il a fait une saison parfaite ».

zarco quartararo motogp

Le genre de prestation qu’il n’a malheureusement pas imité. Et il en explique franchement les raisons : « j’ai eu quelques difficultés à doubler les autres pilotes car je n’ai toujours pas confiance à 100 % dans mon pilotage ». Il illustre les conséquences de ce sentiment en revenant sur la course de Misano : « Bastianini a utilisé les atouts de Ducati au bon moment. Mais cela est parfois dangereux car la roue avant peut s’effondrer rapidement dans de telles situations. Si vous conduisez prudemment et laissez un peu de répit, comme je le fais, alors vous perdez automatiquement de la vitesse ».

Johann Zarco : “cela m’a redonné beaucoup de confiance en moi

Cependant : « j’avais un bon rythme et j’ai pris plaisir à dépasser les autres pilotes. Cela m’a redonné beaucoup de confiance en moi. Quand Bastianini m’a dépassé, je savais depuis la dernière course à Misano qu’il était très fort en fin de course. Il avait un bon rythme ». Il termine : « j’ai été très régulier et j’ai réalisé une course sans faute. Je n’avais clairement pas le rythme de Pecco Bagnaia et Marc Márquez. Je suis quand même content d’avoir atteint le top cinq. Cela me fait vraiment du bien et me donne des points au championnat. Mais j’ai eu de la chance aussi, il y a eu beaucoup de chutes. Je dirais que c’était une course à élimination ».

La course MotoGP à Misano n’avait pas bien commencé pour le Français. Parti de la 10e place sur la grille, il perdait d‘abord trois positions, qu’il a regagnées au fil de la course. Malgré sa seconde partie de saison décevante, Zarco est toujours quatrième au championnat avec 152 points. Il a profité de cette étape pour reprendre le dessus sur Miller qui a chuté et garder le contact avec Mir qui est tombé. Mais attention : Marc Marquez remonte fort et il en est à présent à trois victoires cette années.

Johann Zarco

MotoGP Misano2 J3 : classement

Qualifications MotoGP Émilie-Romagne

Classement général MotoGP Emilie-Romagne

Crédit classement motogp.com




Tous les articles sur les Pilotes : Johann Zarco

Tous les articles sur les Teams : Pramac Racing