En ce jeudi 24 juin 2021, Garrett Gerloff a répondu aux questions des journalistes depuis le circuit d’Assen, en prélude du Grand Prix des Pays-Bas.

Nous sommes allés écouter (via un logiciel de téléconférence) les propos du pilote américain, qui remplace au pied levé Franco Morbidelli au sein de l’équipe Petronas Yamaha, après que l’Italo-Brésilien se soit blessé au genou plus tôt dans la semaine.

Gerloff, qui a déjà eu l’occasion de piloter la Yamaha M1 lors de la première journée d’essais libres du Grand Prix de Valence l’an dernier, va ainsi devoir se replonger rapidement dans le bain s’il veut se montrer compétitif à l’approche de sa première course dans la catégorie reine.

Comme à notre habitude, nous reportons ici les paroles de Garrett Gerloff sans la moindre mise en forme.


 

Garrett, comment abordez-vous ce défi qui se profile ?

« C’est clair que c’est un gros défi, mais je ne suis pas homme à refuser les défis alors… Je suis très excité à l’idée d’être ici, et d’avoir cette opportunité de la part de Petronas Yamaha. Je vais essayer de faire du mieux que je peux. »

Quelle est votre opinion concernant le circuit d’Assen, et avez-vous eu l’occasion de discuter avec Valentino ?

« Je n’ai pas encore eu le temps de voir comment était la piste, mais j’ai pas mal de travail sur l’appréhension de la piste prévu dans la journée. J’ai tout de même l’impression de bien comprendre le circuit étant donné le nombre de courses que j’ai vu s’y courir, notamment sur le site du MotoGP et sur les caméras embarquées. C’est clairement une piste incroyable, très fluide et qui devrait donc bien convenir aux Yamaha, je suis donc impatient d’être en piste demain. Concernant Valentino, je n’ai pas eu le temps de le voir aujourd’hui. »

Pouvez-vous nous dire comment ce remplacement a été organisé ? Tout semble avoir été très vite…

« Tout cela a été en effet très vite, j’étais tout juste de retour d’essais, et j’ai reçu un message sur mon téléphone, mais tout cela s’est bien goupillé et je remercie toutes les personnes qui ont rendu la chose possible. »

« Tout s’est goupillé très vite »

Cela va être la deuxième fois que vous allez prendre le guidon d’une MotoGP lors d’un weekend de course. Est-ce que cela est de nature à faciliter votre apprentissage ?

« Je pense que ça devrait aller, c’est simplement la deuxième fois mais j’ai quand même une bonne idée des sensations que je vais avoir sur la moto. A Valence j’avais eu l’occasion de participer à une séance d’essais complète sur le sec, donc j’ai déjà de premières sensations même si la moto devrait quand même me procurer des retours un peu différents demain. La première fois il y avait beaucoup de nouvelles informations à ingurgiter, mais là tout ce processus semble plus normal et j’ai une meilleure idée de ce à quoi je dois m’attendre, donc ça va. »

Quatre pneus différents vont être proposés aux pilotes ce weekend étant donné que le tracé d’Assen a été resurfacé. Est-ce que cela peut-être un avantage vous concernant ?

« Je ne savais même pas que la piste avait été resurfacée avant d’arriver sur le circuit aujourd’hui, et j’ai été un peu surpris. Cela va donc peut-être compliquer la tâche des autres pilotes, et du même coup rendre ma progression lors de ce weekend plus facile. On va voir comment cela va se passer. »



Tous les articles sur les Pilotes : Garrett Gerloff

Tous les articles sur les Teams : Petronas Yamaha Sepang Racing Team