Ce week-end, c’est Assen, un nouveau rendez-vous de la saison MotoGP où les pilotes qui ont commencé une aventure avec un autre constructeur seront encore à la recherche de réponses à leurs questions. Parmi eux, Johann Zarco qui doit se faire à la KTM et vice versa. D’autant plus que, pendant ce temps, son équipier Pol Espargaró fait des étincelles.

Pol Espargaró a été Champion du Monde de Moto2 et il est arrivé d’une Yamaha il y a trois ans. Il a donc certains points communs avec Johann Zarco. A ceci près que l’Espagnol est dans les murs de Mattighofen depuis le début du projet RC16 en MotoGP. Il l’a vu naître et grandir, il la connaît donc bien. Au contraire du Français qui fait tout juste sa connaissance.

Cela étant dit, le directeur sportif de la marque, soit Pit Beirer rappelle les faits qui avaient motivé au recrutement de Johann… « Johann Zarco a rejoint l’équipe après deux saisons de premier ordre où il a été sur le podium. Il était clair pour tout le monde que, sur le papier, Johann était meilleur que le Pol. Alors, il aurait été logique que Johann soit le numéro 1 de l’équipe et que Pol continue comme il l’avait fait jusqu’à présent ».

Soit des résultats convenables. Mais il y a eu le podium de fin de saison passée à Valence et, depuis, Pol Espargaró est dans un cercle vertueux alors que le tricolore est tombé dans un cercle vicieux. « Pol est un pilier de ce projet. Il n’a jamais cessé de pousser. Après une mauvaise séance d’essais, il va dans son coin pendant un court instant, et dès la séance suivante, il donne tout et nous récompense. Cette faculté de rupture fait du bien à toute l’équipe. Vous pouvez dire qu’il a travaillé dur ».

Il ajoute : « Pol a pris une telle dynamique qu’il s’est amélioré de jour en jour alors que Johann a eu davantage de problèmes. Il a travaillé dur pour en arriver là et ça sourit maintenant. C’est plus facile ». Cependant, Pit Beirer ne lâche pas Zarco. Sur motorsport-total, il insiste : « Johann a fait du bon travail avec son style dans sa dernière équipe et avec des choses qui ne sont pas vraiment top. Nous devons lui donner quelque chose pour l’aider à piloter plus facilement. C’est très clair ».



Tous les articles sur les Pilotes : Johann Zarco, Pol Espargaro

Tous les articles sur les Teams : KTM MotoGP