Arrivé chez KTM avec pleins d’espoirs et heureux d’endosser le Graal d’une carrière qui est celui de jouir d’un statut de pilote officiel, Johann Zarco tombe de haut. Mais le plus important est toujours de se relever, un exercice qu’il s’emploie à honorer et qui sera finalement l’objectif de cette saison. Une situation difficile, que le Français affronte avec un nouveau complice en la personne de l’expérimenté Jean Michel Bayle. Et à écouter le double Champion du Monde de Moto2, JMB apporte beaucoup…

Lorsqu’en un claquement de doigt tout ce que vous avez cru savoir faire disparaît, vous vous retrouvez pour le moins désemparé. Et si cette inconfortable position perdure, vous êtes carrément perdu. Il faut alors trouver des repères pour s’accrocher, se stabiliser et repartir de l’avant. Chez KTM, on a répondu à la détresse de son nouveau pilote en lui apportant le renfort de Jean Michel Bayle depuis le Grand Prix de France.

JMB lui garde la tête hors de l’eau et le fait regarder devant lui. Un accompagnement ainsi salué par Johann : « la plus grande aide est de contrôler la situation, la situation difficile dans laquelle je me trouve et de comprendre la mission du projet KTM dans le championnat » révèle Zarco à la demande de Motorsport-total.com.

« Je dois accepter le fait de ne pas pouvoir gagner tout de suite, il m’a aidé à développer une vision et non à me détruire. Il me dit tous les week-ends :” c’est bien de vouloir gagner, mais arrête, garde cela à l’esprit pour plus tard, si tu ne penses qu’à être avec les meilleurs dans cette situation, ça te rendra malade ». Une thérapie mentale de proximité qui permet déjà de préserver l’essentiel : l’homme.

Tous les articles sur les Pilotes : Johann Zarco

Tous les articles sur les Teams : KTM MotoGP