Cette année, chaque pilote (on parle bien de pilotes et non de constructeurs) a le droit de faire homologuer 2 solutions aérodynamiques.

La nouveauté 2019 réside dans le fait que celles-ci ne doivent plus comporter d’éléments démontables, contrairement à ce qui était accepté en 2018 : ce qui est homologué (au plus tard le jeudi du premier Grand Prix pour la première version) doit être utilisé tel quel !

Au terme des essais hivernaux, Maverick Viñales s’est donc présenté au Grand Prix du Qatar avec les nouveaux ailerons Yamaha, à savoir, pour tenter de les décrire, 2 ailerons l’un derrière l’autre, de chaque côté de sa Yamaha M1.

 

Valentino Rossi, peu convaincu du bienfait apporté par cette évolution aérodynamique, a participé aux essais libres du Grand Prix du Qatar avec la solution aérodynamique 2018, c’est à dire exactement les mêmes ailerons que Franco Morbidelli et Fabio Quartararo.

 

Mais, surprise, le Docteur a également participé à la qualification en essayant brièvement les nouveaux ailerons, donc une 2e solution aérodynamique homologuée.

En conséquence, il ne pourra plus faire homologuer une éventuelle nouvelle solution aérodynamique présentée par Yamaha, à l’inverse de Maverick Viñales… Tant que ce dernier ne revient pas à l’ancienne version !

Justification du champion italien: « Nous avions prévu d’essayer les deux versions, car Maverick aime vraiment les nouveaux ailerons, mais Quartararo et Franco ont la version normale. La différence n’est pas significative. Et pour être honnête, j’avais dit que c’était mieux de rester avec les anciens ailerons, mais comme Yamaha a annoncé qu’ils ne prévoyaient peut-être pas de mise à jour, j’ai essayé les deux versions. Mais je vais bien avec les vieux ailerons aussi ».

Ci-dessous, la procédure pour vérifier que les carénages sont bien conformes:

 



Tous les articles sur les Pilotes : Valentino Rossi

Tous les articles sur les Teams : Monster Energy Yamaha MotoGP