Bien que la question d’un éventuel remplaçant de Lorenzo chez Honda l’an prochain puisse se poser au vu de la situation compliquée qu’il traverse, Alberto Puig réfute pour l’instant l’idée d’engager Zarco à sa place.

Ces dernières semaines, le paddock a été agité par tout type de rumeurs concernant Johann Zarco et Jorge Lorenzo. Si le premier a pris tout le monde de court en annonçant ne pas continuer avec KTM l’an prochain, le second a créé le doute en étant toujours absent pour cause de blessure et en se rapprochant de différentes équipes.

Il n’en fallait forcément pas plus pour que le croisement entre les deux pilotes soit fait, et qu’une nouvelle rumeur annonçant le Français chez Honda en 2020 à la place de l’Espagnol n’apparaisse. Il est vrai que Zarco est désormais sur le marché et n’a pas vraiment d’option en MotoGP, et que le team Repsol Honda s’était montré intéressé l’an dernier.

Toutefois, même si Lorenzo n’est pas au mieux de sa forme, son contrat de deux ans est toujours d’actualité et un remplaçant n’est donc pas à l’ordre du jour, comme a tenu à le rappeler Alberto Puig, le manager de l’équipe Honda, dans un podcast du site officiel du MotoGP : « Nous avons proposé la moto à Zarco et il nous a dit non. Après tout cela il est venu, s’est excusé, et s’est séparé de son manager car il ne l’avait pas du tout informé. Là-dessus il s’est comporté comme un gentleman et tout est clair entre lui et nous. »

« Mais de là à penser à lui, non, car notre pilote est Lorenzo », a-t-il poursuivi. « Ce que nous souhaitons c’est qu’il reprenne la place [qui est la sienne] et qu’il soit rapide, car c’est pour cela que nous l’avons engagé. S’il ne peut pas réaccepter le risque que suppose être un pilote de MotoGP, c’est une autre histoire. »



Tous les articles sur les Pilotes : Johann Zarco, Jorge Lorenzo

Tous les articles sur les Teams : KTM MotoGP, Repsol Honda Team