Le procès qui oppose la famille de Nicky Hayden, tragiquement disparu dans un accident de la circulation le 17 mai 2017 à Misano, contre l’automobiliste italien qui l’a fauché, a connu hier un premier jugement à Rimini.

Celui-ci, relativement clément, a tenu compte du fait que, d’après ce qui est ressorti des enquêtes, le pilote américain avait grillé le stop à une vitesse estimée à 20 km/h, debout sur son vélo de course et probablement en écoutant de la musique, alors que l’automobiliste de 31 ans, lui, roulait à une vitesse estimée 20 km/h au-dessus des 50 autorisés au volant de sa Renault.

En conséquence, le juge a suivi la réquisition modérée du procureur et à prononcé une sentence d’un an de prison avec sursis, en plus du paiement des frais de justice et du retrait du permis de conduire de l’automobiliste italien, balayant ainsi d’une main la demande de 6 millions d’euros faite par la famille du regretté Kentucky Kid.

Il semble possible que l’avocat de l’automobiliste fasse appel.

Aujourd’hui, un petit parc commémoratif a été aménagé sur les lieux de l’accident, à proximité immédiate du circuit de Misano, tandis qu’à l’opposé du circuit se dresse la stèle commérant Marco Simoncelli.

Source et crédit photo de couverture : Rimini Today


Tous les articles sur les Pilotes : Nicky Hayden

Tous les articles sur les Teams :